Festival de Deauville 2011 : leçons de cinéma par des maîtres du genre

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 06/09/2011 à 11H18
Festival de Deauville 2011 : leçons de cinéma par des maîtres du genre

Festival de Deauville 2011 : leçons de cinéma par des maîtres du genre

© Culturebox

Outre la compétition et les soirées de gala, Festival du cinéma américain de Deauville (du 2 au 11 septembre 2011 ) est aussi l'occasion de rencontrer des grands noms du cinéma américain qui viennent livrer leur vision du 7ème art, comme l'immense Francis Ford Coppola cette année. Egalement au programme : des masterclass avec des créateurs de séries télé et des rencontres franco-américaines entre scénaristes. De son côté, le festival de Trouville (du 2 au 10 septembre 2011) célèbre les courts-métrages français et québécois.

Discuter cinéma avec Francis Ford Coppola, le réalisateur mythique d'"Apocalypse now" et du "Parrain", ou avec Shirley Mac Laine, l'inoubliable interprète de la "Garçonnière" : c'est aussi ça, le festival de Deauville... un lieu d'échange avec des monstres sacrés du cinéma américain.
Depuis 2010, le festival ouvre également ses salles aux séries télé américaines et propose des masterclass avec des "show runners", autrement dit des scénaristes et producteurs de séries cultes comme les "Sopranos" ou "Dexter"... Cette année, les "cours d'écriture" sont assurés par Tom Fontana, créateur d'"Homicide", "Oz" et "Borgia", et Shawn Ryan, scénariste de "The Shield" et "The Unit". 
Et pour stimuler l'imagination des scénaristes des deux côtés de l'Atlantique, des rencontres entre créateurs français et américains sont proposées autour de l'écriture sérielle.
Roger Avary, lui, dispense une "leçon de scénario" : le réalisateur et scénariste canadien est principalement connu pour ses collaborations avec Quentin Tarantino au début des années 90. ("Reservoir dogs","Pulp fiction")
A quelques kilomètres de là se tient un autre festival de cinéma, beaucoup plus confidentiel : celui de Trouville, baptisé "Off courts". Evénement  franco-québécois dédié aux courts-métrages, sa grande originalité reste le "kinolab" : des réalisateurs ont 48 heures pour tourner et monter leurs films courts qui sont ensuite diffusés lors d'une soirée spéciale du festival.

A voir aussi sur Culturebox :
- Les vidéos Cinéma Américain