Festival de Cannes : les films pronostiqués

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 22/03/2012 à 20H58
Les flashs crépitent sur les marches mythiques du Festival de cannes

Les flashs crépitent sur les marches mythiques du Festival de cannes

© ERIC GAILLARD/AFP

Le suspense sur la sélection du 65e Festival de Cannes, qui se déroule du 16 au 27 mai prochain, va être levé jeudi. On connaît d’ores et déjà le film d’ouverture : « Moonrise Kingdom » de Wes Anderson. Le président du jury de la compétition officielle a été désigné en la personne du réalisateur italien Nanni Moretti. L’affiche avec Marilyn Monroe soufflant une bougie a été dévoilée et Tim Roth a été nommé président du jury de la sélection Un Certain Regard. Quant aux films projetés, nombre de pronostics et de rumeurs courent avec des taux de probabilité variables

L'affiche du 65e festival de Cannes

L'affiche du 65e festival de Cannes

© Otto L. Bettmann / Bronx / Festival de Cannes / AFP

La bande-annonce de « Moonrise Kingdom » de Wes Anderson, film d'ouverture du 65e Festival de Cannes :

Terrence Malick, le retour ?
Lauréat de la Palme d’or 2011 avec « Tree of Life », le nom de Terrence Malick circule pour sa présence à Cannes. Reclus, perfectionniste et discret, il serait toutefois étonnant de le voir deux années consécutives sur la Croisette, alors qu'il n'avait pas fait le déplacement l'an dernier. Le cinéaste boucle en effet en ce moment-même le montage de « The Burial » qui traite d’un chassé-croisé amoureux entre Paris et l’Oklahoma, avec Ben Affleck, Javier Bardem, Rachel McAdams et Rachel Weisz.

Ben Affleck et Rachel McAdams dans "The Burial" de Terrence Malick

Ben Affleck et Rachel McAdams dans "The Burial" de Terrence Malick

© DR

Si les noms de Wong Kar Wai (« In the Mood for Love), avec “The Grandmasters” et de Paul Thomas Anderson (“There will be Blood”), dont on attend “The Master”, sont sur toutes les lèvres, il serait néanmoins peu probable de les voir à Cannes. Tout comme le nouveau Woody Allen, « Nero Fiddled » retitré "To Rome With Love", ayant été projeté en avant-première à Rome, ce qui l'exclut de la sélection cannoise. Mais le new-yorkais pourrait être plus virtuellement présent à travers le documentaire qui lui est consacré, « Woody Allen, a documentary ».

Film projeté en Compétition officielle.

Film projeté en Compétition officielle.

© Stone Angels

Les Américains les plus sûrs
Il est par contre moins risqué de citer les noms de Walter Sales avec « Sur la route » qui comme son titre l’indique adapte le roman mythique de Jack Kerouac, et de David Cronenberg dont « Cosmopolis » est également prêt. Leur date de sortie planifiée en plein Festival, le 23 mai, constitue une quasi confirmation de leur participation à la compétition cannoise.

Beau casting franco-américain pour le Cronenberg, avec Robert Pattinson, Juliette Binoche, Paul Giamatti et Mathieu Amalric, pris en plein chaos après la déroute de la haute finance à New York. "Sur la route" sera pour sa part accompagné de l'exposition au Musée des lettres et manuscrits de Paris du tapuscrit original de Kerouac, soit un rouleau d'une seule pièce de 38 mètres de long : événement.

« Beast of the Southern Wild », de Ben Zeitlin, serait également de la partie, mais certainement pas en compétition, le film ayant déjà décroché en janvier le Grand-prix du Festival du cinéma américain indépendant de Sundance. Derek Cianfrance (« Blue Valentine ») pourrait bien présenter « The Place Beyond the Plains », avec Ryan Goslin, encore dans une histoire de cascadeur braqueur (« Drive »), et Lee Daniels ( « Precious ») viendrait avec « The Paperboy » interprété par Matthew McConaughey et Nicole Kidman, où un journaliste revient dans sa Floride natale pour enquêter sur un meurtre.

"Les Bêtes du sud sauvage" de Benh Zeitlin

"Les Bêtes du sud sauvage" de Benh Zeitlin

© Fox Searchlight

Enfin, côté américain, Jeff Nichols (« Take Shelter ») pourrait mettre en lice « Mud », toujours avec Matthew McConaughey, ici accompagnée de Reese Witherspoon, alors que le très aimé James Gray (« Two Lovers ») est pressenti pour présenter « Low Life » au beau casting franco-américain, avec Joaquin Phoenix, Marion Cotillard, Jeremy Renner, où la Française interprète une Polonaise immigrée aux Etats-Unis qui, pour aider sa sœur malade, se prostitue et vit une descente aux enfers.

Joaquim Phoenix et Marion Cotillard dans "Low Life" de James Gray

Joaquim Phoenix et Marion Cotillard dans "Low Life" de James Gray

© Wild Bunch Distribution

L’Asie et le Proche-Orient
La sélection asiatique pourrait encore être importante à Cannes cette année. La Chine serait représentée par Lou Ye (« Love and Bruises ») qui viendrait avec « Mystery », et Lu Chuan (« City of Life and Death ») présenterait “The Last Supper ». La Corée du Sud participerait avec « Another Country » de Hong Sang-soo (« Ha, Ha, Ha »), dont l’interprète n’est autre qu’Isabelle Huppert, alors qu'im Sansg Soo (« The Housemaid ») serait en lice avec « The Taste of Money ». La Japon, lui, pourrait être représenté par « Mishima, a Life in Four Chapters » de Koji Wakamatsu (« Le Soldat bleu »).

Film projeté en Compétition officielle.

Film projeté en Compétition officielle.

© DR

L’iranien Abbas Kiarostami a terminé “Like someone in love” que le réalisateur de « Copie conforme » a réalisé au Japon, où trois personnes nouent une relation inattendue au cours d’une journée qui va changer leur vie. L’Afghanistan serait également présent avec « Pierre de patience » d’Atic Rahimi (« Terre et cendres »). Deux réalisateurs égyptiens pourraient également être de la partie : Yousry Nasrallah (« Femmes du Caire ») avec « Après la bataille », sur le printemps de la place Tahrir, et Ibrahim El-Batout avec « Winter of Discontent », expression qui renvoie aux grèves de l’hiver 1978-79 en Grande-Bretagne.

Film projeté en Compétition officielle.

Film projeté en Compétition officielle.

© DR

Des habitués européens
Côté vieux contient, l’Autrichien Michael Haneke (Palme d’or en 2009 avec « Le Ruban blanc ») viendrait présenter, sous bannière française, « Amour », avec Jean-Louis Trintignant, Isabelle Huppert et Emmanuelle Riva (quel casting !). Ken Loach (Palme d’or en 2006 avec « Le Vent se lève ») serait de la fête avec « The Angels’ Share », où un jeune paumé se découvre des dons comme goûteur de whisky. Le doyen du cinéma Manoel de Oliveira (« L’Etrange affaire Angelica ») serait une fois de plus présent avec « Gebo et l’ombre » qu’interprètent Jeanne Moreau, Michael Lonsdale, Claudia Cardinale : encore une magnifique distribution.

Marion Cotillard et Matthias Schoenaerts dans "De rouille et d'os" de Jacques Audiard

Marion Cotillard et Matthias Schoenaerts dans "De rouille et d'os" de Jacques Audiard

© Roger Arpajou / Why Not Productions

Reste la sélection française qui comme chaque année est assurée de voir au moins trois films en lice. Le titre le plus cité est « De rouille et d’os » (sortie : le 17 mai), du très talentueux Jacques Audiard (« Un prophète », Grand Prix à Cannes en 2009), avec Marion Cotillard et Matthias Schoenaerts, la révélation de « Bullhead ». Une histoire d'amlour sur fond de handicap. Autre titre cité : « Superstar » de Xavier Giannoli (« A l’origine », à Cannes en 2009), avec Kad Merad et Cécile de France, où un inconnu devient extrêmement célèbre sans savoir pourquoi. Enfin, l’habitué Olivier Assayas reviendrait avec « Après-mai », sur l’après-mai 68.

D’autre noms, et pas des moindres reviennent avec insistance : Léos Carax (« Holly Motors »), Laurent Cantet (« Foxfire »), François Ozon (« Dans la maison »), Raymond Depardon (« Journal de France »), Alain Resnais (« Vous n’avez encore rien vu »), Gustave Kerven et Benoît Delépine (« Le Grand soir »), Bruno Podalydès (« Adieu Berthe »), Sandrine Bonnaire (« J’enrage de son absence »)…

Film projeté en Compétition officielle.

Film projeté en Compétition officielle.

© Pierre Grise Productions

Comme on peut le voir, ça se bouscule au portillon. Tous ces titres, français ou étrangers, ne constituent pas une liste exhaustive. Il serait ainsi étonnant qu’aucun film sud-américain ne figure dans la sélection. Tous ne seront pas non plus au rendez-vous. Résultat des courses, le 19 avril, jour de la conférence officielle du 65e Festival de Cannes, où Thierry Frémaux et Gilles Jacob dévoileront la sélection officielle.