Festival d'Anères : 41 classiques du cinéma muet projetés sur 5 jours

Par @Culturebox
Publié le 13/05/2016 à 13H17
Buster Keaton dans "Malec l'insaisissable" en 1921

Buster Keaton dans "Malec l'insaisissable" en 1921

© PHOTOSHOT/MAXPPP

Anères dans les Hautes Pyrénées, accueille la 18e édition du festival du cinéma muet du 11 au 15 mai 2016. Le petit village de 180 habitants attend 5 à 6 000 visiteurs d'ici à dimanche. Objectif : réunir plus de 300 spectateurs par séance pour voir des films muets dans le village ! Un défi lancé en 1998 et qui ne cesse de gagner des émules au fil des années...

Solidement ancré en région grâce à l'aide des acteurs de la culture, du milieu associatif et du public local, le festival d'Anères est aujourd'hui également connu et reconnu au niveau national et international. Depuis sa création, 420 films muets (courts et longs métrages) ont été présentés, accompagnés par environ 215 musiciens, interprètes et compositeurs différents.

Reportage : Y. Hassenjee / J. Bascands / D. Raynaud


Buster Keaton, William Beaudine, Henri Fescourt

Au programme, des films de Buster Keaton ("L'Epouvantail", "La Guigne de Malec"...), "Les Moineaux" de William Beaudine ou encore les quatre parties de "Les Misérables" par Henri Fescourt. Mais c'est "L'Auberge" d'Edouard Emile-Violet et Donatien qui ouvre cette 18e édition.

Créé par un groupe de copains, il y a 18 ans de cela, le festival d'Anères est devenu un rendez-vous incontournable pour les passionnés du cinéma muet : "Tout en grandissant, on a réussi à garder ce côté intime. On est devenus beaucoup plus professionnels tout en gardant cet esprit artisanal que nous avions au début", raconte Sylvain Airault, l'un des organisateurs du festival.


Composer en toute liberté

L'originalité se trouve dans les ciné-concerts. Les musiciens jouent face à l'écran selon leur inspiration : "On regarde un film avec des gens à côté. Nous exprimons notre idée de l'oeuvre en musique. On a la place privilégiée", confie Aidje, musicien-compositeur.
 
Malgré ce début d'édition pluvieuse, le public reste conquis. Le festival est une manière de découvrir ou revoir des classiques du cinéma muet. Entre chaque séance, les spectateurs sont invités à se retrouver dans un espace de convivialité pour prendre un café et grignotter. Un lieu où ils peuvent rencontrer les organisateurs et les musiciens. La soirée se termine sur une sélection de courts-métrages. Les festivaliers les plus fêtards pourront danser jusqu'au petit matin...