Le nouveau Tim Burton avec Johnny Depp : la bande-annonce

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 17/03/2012 à 11H11
Johnny Depp dans "Dark Shadows" de Tim Burton

Johnny Depp dans "Dark Shadows" de Tim Burton

© Warner Bros. France

Alors que Tim Burton triomphe à la Cinémathèque française avec la splendide exposition qui lui est consacrée, arrive tout juste la bande annonce de son prochain film sur les écrans le 9 mai : "Dark Shadows" avec son acteur fétiche Johnny Depp, Eva Green et Michelle Pfeiffer.

Synopsis : En 1752, Joshua et Naomi Collins quittent Liverpool, en Angleterre, pour prendre la mer avec leur jeune fils Barnabas, et commencer une nouvelle vie en Amérique. Vingt ans plus tard, Barnabas a le monde à ses pieds, du moins la ville de Collinsport, dans le Maine. Riche et puissant, c’est un séducteur invétéré. Jusqu’à ce qu’il commette l’erreur de briser le coeur d’Angelique Bouchard. Puissante sorcière, elle lui jette un sort en le transformant en vampire et l’enterre vivant. Deux siècles plus tard, Barnabas est libéré de sa tombe par inadvertance et débarque en 1972 dans un monde totalement transformé…
 

« Dark Shadows » est l’adaptation de la célèbre série télévisée américaine éponyme, réalisée par Dan Curtis et diffusée de 1966 à 1971. Restée inédite en France, elle fit néanmoins l’objet d’un film condensé de la série, sorti dans les salles en 1970 sous le titre de « La Fiancée du vampire ».

Alors que la série originale était imprégnée d’épouvante et de romance, Tim Burton reprend l’intrigue, mais la traite avec humour dans le plus pur style parodique.

Un autre film de Tim Burton est attendu le 31 octobre sur les écrans : « Frankenweenie ».

Synopsis : Après la mort de Sparky, son chien qu’il adorait, le jeune Victor se tourne vers le pouvoir de la science pour ramener à la vie celui qui était aussi son meilleur ami. Il lui apporte au passage quelques modifications de son cru. Victor va tenter de cacher sa création « faite main », mais quand Sparky s’échappe, les camarades de Victor, ses professeurs et la ville tout entière vont apprendre que vouloir mettre la vie en laisse peut avoir quelques monstrueuses conséquences…
 

« Frankenweenie » est en fait le remake développé en long métrage d’un court métrage que Burton a réalisé en 1984 avec notamment Shelley Duval. Le cinéaste travaillait alors pour les studios Disney et il voulait réaliser le film en noir et blanc, selon la technique du « stop motion » qui consiste à filmer image par image des poupées animées. C’est cette technique qu’il a déjà utilisé pour « Les Noces funèbres » (2005) et « L’Etrange Noël de Mr Jack » (1994), réalisé par Henry Selick, qu’il a produit, écrit et dont il a conçu la direction artistique.