Joe Dante et ses affreux Gremlins débarquent à Amiens

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 16/11/2011 à 16H00
A quand un "Gremlins 3" ?

A quand un "Gremlins 3" ?

© Solent News & Photo Age/REX/SIPA

Le papa des affreux Gremlins, le réalisateur américain Joe Dante est l'invité d'honneur du 31ème Festival international du film qui se tient à Amiens jusqu'au 19 novembre 2011. Occasion de voir ou revoir les aventures de ces bestioles sadiques qui sèment la pagaille partout où elles passent, mais aussi ses premiers films, rarement montrés en France.

En 1984, la comédie horrifique "Gremlins" propulse Joe Dante au rang des réalisateurs les plus cotés d'Hollywood. Ses drôles de créatures font un carton : elles rapportent 114 millions de dollars rien qu'aux Etats-Unis pour un budget de 11 millions, mais c'est la planète entière qui découvre alors l'humour irrévérencieux du cinéaste.
Depuis l'enfance, les films d'horreur et de science-fiction le passionnent. Adolescent, il étudie le dessin et écrit pour des fanzines spécialisés avant de signer en 1968, un projet fou : "The movie orgy", un documentaire de sept heures qui compile des extraits de films des années 50 et 60.

Il finit par apprendre le métier aux côtés de Roger Corman (qui lance notamment, la carrière de Robert de Niro dans "Bloody Mama" en 1970), puis se voit confier la co-réalisation d'"Hollywood Boulevard". En 1978, Joe Dante signe son premier film en solo : "Piranhas". Ce long-métrage qui surfe sur la vague des "Dents de la mer", ainsi que le suivant, un film de loup-garou intitulé "Hurlements" sorti en 1980, lui valent d'être repéré par Steven Spielberg. Ce dernier lui confie la mise en scène d'un sketch de "La quatrième dimension" et le projet "Gremlins."

Viennent ensuite des blockbusters auxquels Joe Dante apporte son ton décalé, notamment dans "Explorers" (1985), "L'Aventure intérieure" (1987) et "Gremlins 2" trois ans plus tard. Mais les années 90 s'avérent difficiles à négocier pour le cinéaste. Il se tourne vers la réalisation de téléfilms et d'épisodes de séries télévisées alors que sur grand écran, ses oeuvres dont "Small Soldiers" (1998) au discours anti-militariste remportent peu de succès. Joe Dante a aujourd'hui du mal à financer et distribuer ses films. "The Hole", sorti en 2010 en 3D, est resté inédit en France. En 2012, il devrait présenter une nouvelle comédie d'horreur "Monster Love" portant à l'écran, un jeune loup-garou.

Quant à un éventuel "Gremlins 3", la Warner Bros ne serait pas intéressée, en tout cas pour l'instant. Joe Dante lui-même n'y croit pas. En janvier 2010, on parlait pourtant d'un nouveau volet de la série.