"Dark Star" en DVD/Blu-ray : le cas d’école de John Carpenter

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Mis à jour le 18/02/2014 à 14H01, publié le 18/02/2014 à 10H31
"Dark Star" de John Carpenter

"Dark Star" de John Carpenter

© Carlotta Films

Film de fin d’études à l’USC, en Californie, de John Carpenter, "Dark Star" est une des rares productions de ce type à avoir connu une carrière internationale et constitue donc le premier fleuron du réalisateur, avant "Assaut". Satire de science-fiction, il a également à son générique Dan O’Bannon, futur scénariste d’"Alien" et contributeur sur "Star Wars".

"Dark Star" : la bande-annonce
Le cosmos dans un placard à balais
Sorti en 1974, "Dark Star" voit des lampistes de l’espace à bord d’un vaisseau en mission longue durée destinée à rayer des cartes spatiales les planètes instables. Le film est tourné avec des bouts de ficelle dans les locaux-mêmes de l’USC (University of Southern California’ School of Cinematographic Arts), autant dire des locaux grands comme une boîte à chaussures et au mieux un placard à balais. Pas l'idéal pour reconstituer l’intérieur d’un vaisseau spatial ou l’espace interstellaire...

John Carpenter a sans doute appris dans ces conditions ce qui fera sa marque de fabrique, faire avec peu de moyens et beaucoup d’imagination créatrice. Il parvient ainsi à obtenir la collaboration du cartoonist politique et designer Ron Cobb pour concevoir le vaisseau Dark Star. Le dessinateur participera plus tard à "Alien" et "Star Wars", tout comme O’Bannon. Ce dernier est à la fois au scénario et devant la caméra. Le film s’avère une pochade principalement dérivée de "2001 l’Odyssée de l’espace" et de "Docteur Folamour" de Stanley Kubrick. Bouclé au terme de moult turpitudes, "Dark Star" impressionne un distributeur qui propose de le sortir en salles. Mais ne durant que 50 mn, il faut le développer pour atteindre les 80 mn, prochent du standard des 90 mn. Tourné en 16 mm, il fallut donc gonfler le film en 35 mnn pour son exploitation, ce qui retire quelque peu de définition à l’image.
"Dark Star" de John Carpenter

"Dark Star" de John Carpenter

© Carlotta Films
Dissenssions Carpenter/O'Bannon
Dan O’Bannon s’attaque au défi et développe une sous-intrigue voyant un extraterrestre en forme de ballon de plage palmé (!) mettre à mal un des astronautes (O’Bannon) dans les coursives du vaisseau. Ce qui constitue, à rebours, le noyau scénaristique d’"Alien" écrit quelques années plus tard. "Dark Star" rencontrera  un joli succès à travers le monde, malgré les tensions qui ont émaillé le tournage, entre Carpenter et O’Bannon, deux fortes personnalités. Le double DVD ou Blu-ray sorti chez Carlotta présente deux versions du film, celle distribuée en salles de 80 mm, et sa version Director’s Cut de 68 mn.

L’humour potache domine, mais joue à merveille des références à "2001" et "Docteur Folamour", notamment lors d’un dialogue existentialiste entre une bombe parlante et un des astronautes qui tente de la désamorcer.

Le film bénéficie d’un long bonus de 112 mn qui rassemble tous les protagonistes ayant participé d’une manière ou d’une autre à "Dark Star". Toutefois, Dan O’Bannon étant décédé en 2009, son épouse prend la parole et évoque le personnage ainsi que sa participation au film et les désaccords avec Carpenter. Ces derniers sont sans doute à l’origine du refus du réalisateur à apparaitre dans ce bonus, par ailleurs passionnant de bout en bout, qui nous fait pénétrer à l’intérieur d’une production des plus atypiques et annonciatrice de l’essor à venir de la science-fiction au cinéma.

Dark Star
De John Carpenter (Etats-Unis), avec :  Brian Narelle, Dan O'Bannon, Cal Kuniholm, Dre Pahich
Version cinéma : 80 mn - Version Director's Cut : 68 mn
Bonus : 102 mn
Editeur :Carlotta Films