Fameck, capitale du film arabe depuis 20 ans

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 13/10/2009 à 09H56
Fameck, capitale du film arabe depuis 20 ans

Fameck, capitale du film arabe depuis 20 ans

© Culturebox

Le 20ème Festival du film arabe de Fameck en Moselle a lieu du 7 au 18 octobre. Chaque année, un pays arabe est mis à l'honneur. Pour l'édition 2009,c'est l'Algérie qui est à l'honneur. Parmi les trente-deux films projetés : "Villa Jasmin" de Férid Boughédir.


Tout a commencé en 1990. A l'époque, deux jeunes du quartier de Fameck (à 25 km de Metz) sont venus voir Mario Giubilei, un prêtre ouvrier et animateur de la Cité Sociale. Ils ont proposé de créer un cycle culturel pour la diffusion de la culture arabe. Le festival est né comme cela, sur cette terre mosellane qui est depuis longtemps une terre d'immigration où de multiples nationalités se côtoient. "Nous voulions redonner aux familles leur culture" rappelle Mario Giubilei "et permettre aux jeunes de retrouver leurs racines, de les garder et de les développer". C'est aussi l'occasion de montrer la richesse du cinéma arabe, qui est peu connu. D'ailleurs si l'on trouve pléthore en France de festivals consacrés aux cinémas italien, espagnol, latino-américain, Fameck est le seul à s'intéresser au film arabe*. Pourtant, de l'autre côté de la méditerranée, il y a un vrai renouveau cinématographique. En effet, à sa création en 1990, dix films par an seulement étaient produits. Aujourd'hui la production est plus importante. Les films eux sont toujours engagés même si le divertissement et les thèmes liés à la vie au quotidien sont désormais largement abordés.

* Citons quand même Les Nuits de la caravane du cinéma Euro-arabe qui ont été organisées durant trois ans (2006-2008) par l'Institut du Monde Arabe de Paris.


- Le président d'honneur 2009 n'est autre que l'écrivain algérien Yasmina Khadra.
- Le roman autobiographique "Villa Jasmin" de Serge Moati, aux éditions Fayard
- Serge Moati nous parle de "Sa Tunisie"