Fâché avec le numérique, Tarantino sortira "The Hateful Eight" sur pellicule 70 mm

Par @Culturebox
Mis à jour le 14/07/2015 à 11H58, publié le 13/07/2015 à 19H01
Quentin Tarentino au festival Lumière de Lyon en octobre 2013

Quentin Tarentino au festival Lumière de Lyon en octobre 2013

© JEFF PACHOUD / AFP

Quentin Tarantino n'aime pas le cinéma numérique, il l'a dit et le répète. Pour son prochain film, qui sortira en décembre 2015, "The Hateful Eight" il a d'ailleurs décidé de commencer en exclusivité la diffusion sur des pellicules de 70 mm, très peu utilisées et très chères, dans quelques rares cinémas encore équipés pour ce genre de formats.

Invité au Comic Con de San Diego, salon dédié à l'industrie du divertissement, le réalisateur Quentin Tarantino a conquis la salle en déclarant : "Je ne suis pas fan des projection numérique (…) Nous avons déjà cédé plus qu'il ne faut à la barbarie".

The Hateful Eight en 70 mm

Dans la foulée, il a rappelé que son prochain film, The Hateful Eight, western avec Samuel L. Jackson serait d'abord projeté sur des pellicules de 70mm, à partir du 25 décembre 2015 dans cinquante cinémas partout dans le monde. Il est désormais rare que les cinémas soient équipés d'outils de diffusion de telles bobines qui offrent davantage de qualité que le numérique ou les traditionnelles bobines de 35 mm mais s'usent plus vite et coûtent bien plus cher.
 
Cela faisait 20 ans qu'aucun réalisateur n'avait accordé une telle importance à ce format. Ce n'est que dans un deuxième temps, à partir du 8 janvier 2015, que le film sera diffusé plus largement au format numérique, compatible avec la plupart des salles de projection.

De la télévision sur grand écran

Ce n'est pas la première fois que Quentin Tarantino s'exprime contre le cinéma numérique. Au dernier festival de Cannes, il avait déclaré que c'était pour lui "la mort du cinéma", "de la télévision sur grand écran".

Ennio Morricone

Autre nouvelle de taille : c'est Ennio Morricone, célèbre compositeur (notamment pour les films de Sergio Leone "Il était une fois dans l'Ouest", "Le Bon, la brute et le truand") qui composera la musique de son film.