VODD, la nouvelle plateforme de streaming pour cinéphiles curieux

Par @Culturebox
Mis à jour le 25/02/2016 à 17H18, publié le 25/02/2016 à 16H06
https://www.vodd.co/ © France 3 / Culturebox

Cinéphiles et déçus par l'offre des plateformes de streaming du style de Netflix, une équipe de six jeunes Lyonnais amoureux du cinéma a créé VODD. Ce service de vidéo à la demande propose des films moins grand public, plus ambitieux, des films cultes ou des courts métrages

Dans son dossier de présentation, l'équipe de VODD définit en quelques mots l'esprit de cette toute nouvelle plateforme de vidéo à la demande : "On y trouve.../... des films indépendants du monde entier ainsi que des films cultes. Du court au long-métrage, de l’expérimental au documentaire engagé : la ligne éditoriale met en avant l’insolite et l’inédit, pour satisfaire la curiosité des spectateurs." Le service est né d'un constat posé par une groupe de six jeunes lyonnais amateurs de cinéma et curieux de culture : les plateformes les plus en vue, Netflix, par exemple, ne proposent que des séries principalement américaines ou des films grand public. Tout le reste de la production, celle qui fait le bonheur des cinéphiles mais pas forcément la fortune des exploitants, se perd après le passage dans les salles, ou n'est tout simplement pas vu, quand il s'agit des courts métrages.

Reportage : P. Lavoix / L. De Bretagne / C. Thomas

L'abonné n'est pas un client

L'autre originalité de VODD, réside dans son respect du spectateur qui n'est pas considéré comme un "client". Quand les grosses machines proposent à l'abonné de regarder des films ou des séries regroupées dans des listes qu'un ordinateur a calculées pour les mettre en adéquation avec ce qu'il a déjà visionné, VODD n'utilise aucun algorythme et laisse son spectateur absolument maître de son choix. Tout juste trouve-t-on un code couleur qui permet d'aller plus vite dans le repérage du style d'oeuvres proposées.

Une communauté de cinéphiles

Au contraire des plateformes "classiques", VODD ne cherche pas à aligner des millions de consommateurs isolés, chacun le nez sur son épisode. Les jeunes Lyonnais ambitionnent plutôt de créer une communauté d'amoureux des films, un peu la continuation du rêve des ciné-clubs lors de leur création dans les années 50. En service depuis le 22 janvier 2016, VODD a déjà signé des accords avec plus de quarante ayants-droits, français et étrangers. Plus de 250 films étaient en ligne à l'ouverture du service, chaque semaine de nouveaux titres sont ajoutés. Le tout est disponible en illimité pour un prix tout à fait compétitif. Plutôt qu'en opposition avec les monstres de la discipline, VODD se pose comme une alternative culturelle. Et rien n'empêche d'aller regarder un épisode de "The Walking Dead" sur Netflix puis d'aller découvrir  "Les habitants", un film de 1992 du cinéaste néerlandais Alex van Warmerdam, à l'affiche cette semaine, parmi d'autres pépites, sur VODD.