Un premier teaser de la suite de "Trainspotting" avec Ewan McGregor

Par @Culturebox
Mis à jour le 26/07/2016 à 14H52, publié le 26/07/2016 à 12H17
Dans le premier film, Ewan McGrégor et sa bande campent une bande de jeunes qui "rouillent" et se droguent

Dans le premier film, Ewan McGrégor et sa bande campent une bande de jeunes qui "rouillent" et se droguent

© Sony Pictures Releasing France

Les premières images de la très attendue suite de "Trainspotting" (1996), qui raconte les péripéties d'un groupe de jeunes héroïnomanes écossais, ont été diffusées ce lundi.

On prend les mêmes et on recommence. Ewan McGregor, Ewen Bremner, Jonny Lee Miller et Robert Carlyle, ils ont tous signés pour la suite de "Trainspotting" ("Ferrovipathes" en québécois), film culte de la décennie 1990. Danny Boyle, lui aussi, reprend du service. Alors que la sortie de "T2", son nom de code pour l'instant, est prévue le 27 janvier  prochain au Royaume-Uni, un premier teaser a été mis en ligne lundi.
41 secondes qui passent vite et qui rendent hommage au premier volet. On y voit Rent-boy, Spud, Sick Boy et Begbie debout sur un  quai tandis que passe un train, avec en fond sonore la chanson "Lust for Life"  de Iggy Pop déjà présente dans "Trainspotting". Ce premier opus racontait la vie de jeunes d'une vingtaine d'années, qui s'ennuient ferme et sont confrontés à la pauvreté et l'addiction à l'héroïne en plein essor de l'épidémie du sida. Ils vivent dans une ville portuaire de la côte Est, avant de partir à Londres pour une lucrative affaire de drogues.

Un saut fictif de neuf ans

Le second film se déroule neuf ans après le premier. Il est librement inspiré du  roman "Porno" d'Irvine Welsh, auteur de "Trainspotting". Dans un entretien au site spécialisé dans le cinéma AV Club, Danny Boyle  avait expliqué en 2008 qu'il attendait que les acteurs vieillissent suffisamment pour faire la suite – un peu comme l'avait fait Cédric Klapisch pour la suite des "Poupées russes". "Les acteurs restent suspendus dans ce moment intemporel quand ils s'hydratent la peau et prennent soin d'eux et font en sorte de rester en forme et en bonne santé, parce que c'est leur boulot, c'est leur futur emploi", avait-il relevé. "Mais quand le temps aura fait ses ravages, nous serons là à les attendre".