"Syrie, retour à Alep" de Marcel Mettelsiefen remporte le Grand Prix du Figra

Par @Culturebox
Mis à jour le 26/03/2017 à 17H48, publié le 26/03/2017 à 09H04
Le documentaire "Syrie, retour à Alep" remporte le Grand Prix du Figra 2017

Le documentaire "Syrie, retour à Alep" remporte le Grand Prix du Figra 2017

© Capture d'écran du teaser "Syrie, retour à Alep"

Le documentaire "Syrie, retour à Alep" de Marcel Mettelsiefen a remporté samedi le Grand Prix du 24e Festival international du grand reportage d'actualité et du documentaire de société (Figra), a annoncé la direction du festival organisé au Touquet (Pas-de-Calais).

Le documentaire de Marcel Mettelsiefen, qui a également reçu le Prix du jury jeunes, est consacré à l'histoire d'une famille syrienne dont le père a été kidnappé par Daech et la mère a décidé de fuir l'enfer en s'exilant avec ses quatre enfants.
Le documentaire "Syrie, retour à Alep" 

Le documentaire "Syrie, retour à Alep" 

© Capture d'écran du teaser "Syrie, retour à Alep"
Le Prix spécial du jury et le Prix du public a été attribué à "Kurdistan, la guerre des filles" de Mylène Sauloy, dédié aux femmes qui combattent Daech sur le front au sein de l'armée kurde dans le Kurdistan irakien et syrien.

Pierre Chassagnieux et Stéphanie Thomas ont remporté le Prix de l'investigation pour leur film "Les enfants volés d'Angleterre" sur les enfants en Grande-Bretagne qui sont enlevés à leurs familles sous prétexte d'un soupçon de maltraitance future pour répondre aux quotas d'adoption fixés par les autorités.

"Zone rouge, histoire d'une désinformation toxique" de Laëtitia Moreau et Olivier Dubuquoy, qui évoque la toxicité des boues rouges déversées en mer Méditerranée, a reçu la mention spéciale du jury tout comme "Molenbeek, génération radicale ?" de Chergui Kharroubi et José-Luis Peñafuerte consacré à ce quartier populaire de Bruxelles, souvent dépeint comme le berceau du djihadisme en Europe.

Dans la catégorie des films de moins de 40 minutes, le Grand Prix du Figra a été décerné à "Gaza : la grande évasion" de Thomas Dandois, et la mention spéciale du jury à "Loza" de Jean-Sébastien Desbordes, sur le périple d'une fillette qui a quitté le Soudan avec sa mère pour fuir la dictature. 

Enfin, le prix Olivier Quemener / RSF, a été attribué à "Intox : Irak, une véritable imposture", de Jacques Charmelot, et le public a récompensé "Vous n'aurez pas ma haine" d'Antoine Leiris et Karine Dusfour via le prix Autrement vu.

Le festival du FIGRA a débuté mercredi et se clôt ce dimanche 26 mars 2017.