Première de "Concussion", le film réquisitoire contre le football américain

Par @Culturebox
Mis à jour le 11/11/2015 à 17H51, publié le 11/11/2015 à 17H52
Bennet Omalu et Will Smith à première mondiale de Concession à Los Angeles

Bennet Omalu et Will Smith à première mondiale de Concession à Los Angeles

© Kevin Winter / Getty Images North America / AFP

"Concussion", film dénonçant les commotions cérébrales provoquées par le football américain, a été projeté en première mondiale mardi à Los Angeles, en présence de sa star Will Smith et du médecin nigérian qui a révélé le scandale. Il sortira en mars en France.

Ce long-métrage haletant, produit par Ridley Scott, qui sort en décembre aux États-Unis et en mars en France, retrace l'histoire vraie de Bennet Omalu, médecin légiste et neuropathologiste né au Nigeria. Lorsqu'il exerçait à Pittsburg (est des Etats-Unis), il est le premier à avoir publiquement identifié et dénoncé l'encéphalopathie traumatique chronique (ETC) en faisant en 2002 l'autopsie de Mike Webster, ex-vedette de l'équipe de football de la ville, les Steelers.

"Concussion" pourrait faire enfler la polémique

Ce trouble cérébral, retrouvé chez de nombreux joueurs professionnels décédés prématurément, est provoqué par les chocs crâniens répétitifs et violents du sport le plus populaire aux Etats-Unis. "Concussion" pourrait faire enfler encore plus un scandale qui ne cesse de prendre de l'ampleur en Amérique, alors que la puissante ligue de football américain (NFL) est accusée d'avoir cherché à dissimuler les dangers de ce sport-roi aux Etats-Unis, non seulement pour les joueurs professionnels mais aussi dans les lycées.
"Pendant cinq ans, j'ai regardé mon fils jouer au football et je ne savais pas" ce qu'il risquait, a expliqué Will Smith, qui incarne Omalu, après la projection très applaudie du film au festival AFI de Los Angeles, qui se termine jeudi. "J'ai parlé à de nombreux joueurs professionnels et à des gens qui étaient dans ce sport depuis longtemps et qui ne disposaient pas des informations contenues dans ce film, qui est moins une révélation qu'une compilation de ces informations dans un emballage artistique", a expliqué Will Smith.

"Hollywood, le moyen le plus puissant pour raconter la vérité"

Bennet Omalu, ovationné mardi au festival AFI, a expliqué avoir voulu jouer la carte d'Hollywood après avoir réalisé, des années après le début de sa croisade pour faire éclore la vérité, que certains joueurs professionnels n'avaient toujours pas idée de ce qu'ils risquaient. "Je me suis dit qu'Hollywood serait le plus puissant moyen pour raconter la vérité", "un fort vecteur de changement", fait valoir le médecin surdiplômé, qui vit aujourd'hui en Californie (ouest des Etats-Unis). Le scandale des commotions cérébrales représente une menace pour la NFL, qui a déjà accepté de payer 765 millions de dollars pour mettre fin aux poursuites de joueurs professionnels souffrant d'ETC.