"Piccola patria" et "Nos enfants" primés au 37e Festival de Villerupt

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/11/2014 à 17H47, publié le 10/11/2014 à 17H13
Affiche de du Festival de Villerupt © Festival de Villerupt

A Villerupt, au coeur du bassin minier lorrain, des milliers d'amateurs se pressent chaque année au festival du cinéma italien, dont la 37e édition s'achève le 11 novembre. Un succès qui célèbre l'héritage de toute une génération d'immigrés qui ont imprégné cette région. Parmi les primés de cette édition : le film "Piccola patria" de Alessandro Rossetto, et "Nos enfants" de Ivano De Matteo.

Le 37e festival du film italien de Villerupt (Meurthe-et-Moselle) a décerné 5 "Amilcar" (trophées créés
par Amilcar Zanoni, sculpteur italo-lorrain décédé en 2009) dans les 22 films en compétition.

Un jury présidé par Philippe Claudel

Parmi ces Amilcar, son prix du jury (présidé par le cinéaste et écrivain Philippe Claudel) a été attribué à "Piccola patria" de Alessandro Rossetto. L'Amilcar du public est revenu au réalisateur Giulio Manfredonia pour "La nostra terra", tandis que "I nostri ragazzi" ("Nos enfants") de Ivano De matteo a obtenu l'Amilcar de la critique.
Luigi Lo Cascio et Alessandro Gassman dans "Nos enfants" 

Luigi Lo Cascio et Alessandro Gassman dans "Nos enfants" 

© Emanuela Scarpa
Le comédien Carlo Verdone (acteur et réalisateur de comédies, très remarqué dans "La grande bellezza", il y a deux ans) a été récompensé par l'Amilcar de la Ville  pour l'ensemble de sa carrière. 
"Sous une bonne étoile", denier film de Carlo Verdone, présenté au Festival de Villerupt.

"Sous une bonne étoile", denier film de Carlo Verdone, présenté au Festival de Villerupt.

© Droits Réservés.
67 films présentés pendant le festival

67 films étaient présentés dans cette 37e édition, dont 45 étaient hors compétition. D’une part le "panorama" (films sortis dans l’année) et d’autre part la "rétrospective", qui a porté cette année sur deux angles artistiques : « la famille dans tous ses états » et « Pier Paolo PASOLINI » (dans le cadre d’une carte blanche aux Cahiers du Cinéma).    
Affiche du Festival du film italien de Villerupt. © Festival du film italien de Villerupt
Public fidèle, d'anciens immigrés italiens

Fondé en 1976 par des cinéphiles de la MJC locale, le festival du film italien de Villerupt , tout en présentant une sélection exigeante, est un événement populaire dans cette ville dont les trois quarts des habitants sont d'origine italienne, descendants d'immigrés venus jusque dans les années 1960  travailler dans ses mines de fer. Cette commune proche de la frontière luxembourgeoise est d'ailleurs la ville natale de l'ancienne ministre de la Culture, Aurélie Filippetti.
Verdone reçoit l'Amilcar de la Ville de Villerupt pour la carrière

Verdone reçoit l'Amilcar de la Ville de Villerupt pour la carrière

© Festival du film italien de Villerupt
Au fil des ans, le festival est parvenu à attirer un large public, prêt à parcourir parfois des centaines de kilomètres. Mais il su conserver également son public populaire local, qui se presse dans des salles au confort parfois spartiate. Les spectateurs sont récompensés par la présence toujours garantie de réalisateurs et comédiens italiens de renom : Paolo Virzi' ("Le capital humain"), Antonio Morabito, Pippo Delbono, Carlo Verdone, Alessandro Rossetto...