César 2017 :"Ma vie de Courgette" et "Celui qui a deux âmes", l'animation française en pleine forme

Par @Culturebox
Mis à jour le 26/02/2017 à 17H21, publié le 26/02/2017 à 17H15
Gros plan sur les marionnettes de "Ma vie de Courgette"

Gros plan sur les marionnettes de "Ma vie de Courgette"

© France 3 / Culturebox capture d'écran

"Ma vie de Courgette de Claude Barras" pour le long métrage, "Celui qui a deux âmes" de Fabrice Luang-Vija pour le court, les deux films d'animation récompensés aux César 2017 ont été réalisés et produits en région Rhône-Alpes. "Ma vie de Courgette" collectionne les prix et concourt aux Oscars 2017 où la concurrence sera rude. Il a déjà attiré 650 000 spectateurs en salles.

L'animation française est en pleine forme. Remarqué à Cannes, deux prix au festival d'Annecy, puis à Angoulême, doublement récompensé aux César, en lice pour les oscars, le film de Claude Barras, "Ma vie de Courgette" a beau être franco-suisse, c'est bien en France, à Villerubanne, tout près de lyon, qu'il a été entièrement tourné. Avec les merveilles produites, dessinées et réalisées par Folimage à Valence, la région Rhône-Alpes est aujourd'hui l'un des pôles importants du cinéma d'animation français. Le temps s'éloigne qui voyait les pionniers comme Paul Grimault (Le Roi et l'Oiseau) avoir le plus grand mal à imposer une image éloignée des critères imposés par la toute puissante firme Disney. En France, en tout cas, car la tâche de "Courgette" sera bien difficile aux Oscars face aux mastodontes américains "Zootopie" et "Vaiana" et même face au franco-belgo-japonais "La tortue rouge", réalisé quant à lui à Angoulême.

Vendredi 24 février, Claude Barras montait les marches de la scène des César, et avec lui, tous ceux qui ont cru dans son projet. Cet ancien élève de l'école Emile-Cohl de Lyon a fabiqué son film au Pôle Pixel de Villeurbanne et bénéficié du financement de Rhône-Alpes Cinéma. Avant le César, il avait compté 650 000 entrées en France.

Reportage : S. Valsecchi / S. Goldstein  / M. Boudet / A. Jacques / F. Rudolf / A. Jourdan
Quelques instants plus tôt, le César du court métrage d'animation avait récompensé  "Celui qui a deux âmes" de Fabrice Luang-Vija. Ce film a lui aussi été tourné en Rhône-Alpes, mais cette fois à Bourg-lès-Valence, au Studio Fargo installé à la Cartoucherie, un pôle animation créé en 2009 à l'intitaitive de Jacques Rémy Girerd, le fondateur de Folimage.

Courte évocation de cette récompense et de ce film qui évoque l'interrogation sur le genre vécue par un Inuit hésitant entre la version féminine et celle masculine qui cohabitent en lui.

Reportage : M. Zammit / G. Bessaa

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !