Lumière, une édition 2016 marquée par Deneuve, Tarantino et les années 70

Par @Culturebox
Publié le 08/10/2016 à 10H59
Lumière 2016, l'affiche officielle du festival

Lumière 2016, l'affiche officielle du festival

© DR Festival Lumière

Le festival Lumière, qui s'ouvre ce 8 octobre 2016, fêtera Catherine Deneuve en lui remettant son prix annuel. Il sera également marqué par le présence de Quentin Tarantino. Trois ans après son prix Lumière, il propose une sélection de quatorze films des années 70. Une avalanche de films de toutes les époques du cinéma seront projetés dans les cinémas de la Métropole de Lyon jusqu'au 16 octobre.

Le festival Lumière, c'est un peu l'anti-Cannes. Bien que le grand ordonnateur des deux évènements cinématographiques soit le même, Thierry Frémeaux, ces manifestations illustrent en quelque sorte les deux faces opposées, et bien sûr complémentaires, de la cinéphilie. Si Cannes est une frénésie printanière aussi mondaine que cinématographique, le festival lyonnais, à l'automne et loin des plages, rassemble invités et public dans une même célébration, celle du cinéma. À Cannes, on parle films, budgets, campagnes de promotion, box-office, paillettes, nœuds papillon et tapis rouge. À Lyon, on parle cinéma !  

La maison familiale des frères Lumière


Dans la capitale des Gaules, qui est aussi le berceau du cinéma, le festival Lumière propose de voir, et souvent de revoir, sur grand écran des films qui appartiennent à l'histoire du cinéma. À l'Institut Lumière, l'ancienne maison familiale des frères Auguste et Louis, mais aussi dans des dizaines de salles dans toute l'agglomération lyonnaise, le public est convié à visionner ces perles mais aussi à rencontrer des stars internationales.

Quentin Tarantino à Lyon pour Lumière 2013

Quentin Tarantino à Lyon pour Lumière 2013

© Jean-François Lixon

 

Le prix Lumière 2016 à Catherine Deneuve


Chaque année, un prix est remis à une personnalité du 7e art. Ce trophée récompense un(e) cinéaste, un acteur ou une actrice pour l'ensemble de sa contribution au cinéma. Après Clint Eastwood lors de la première édition en 2009, il a été remis à Gérard Depardieu, Ken Loach, Quentin Tarantino, Pedro Almodovar et Martin Scorsese, et en 2016, c'est pour la première fois une femme, Catherine Deneuve, qui est fêtée.
 

Bertrand Tavernier, ici à Lumière 2013, présentera son nouveau film "Voyage dans le cinéma français".

Bertrand Tavernier, ici à Lumière 2013, présentera son nouveau film "Voyage dans le cinéma français".

© Jean-François Lixon


Rencontres avec acteurs et réalisateurs


La plupart des personnalités présentes sur le festival Lumière assistent à des projections de leurs films et souvent les commentent après la séance pour le public présent. D'autres offrent même une masterclass à une assistance privilégiée, celle qui aura eu la chance de pouvoir acheter un billet. Cette année, Quentin Tarantino parlera le 12 octobre de son amour pour le cinéma des années 70 (il a concocté un programme de 14 films sortis autour de l'année 1970), la star du cinéma chinois Gong Li donne sa masterclass le 9 octobre, le réalisateur américain Walter Hill le 10 (il présentera en avant première son dernier film «(re)Assignment», le lendemain, ce sera l'auteur, scénariste et dialoguiste Jean-Loup Dabadie, Gaspar Noé le 12, Le lendemain, jeudi 13 Vincent Lindon puis le réalisateur et scénariste sud-coréen Park Chan-wook se succèderont face au public lyonnais.

L'un des grands événements de cette édition 2016 se tiendra dans l'après midi du 14 octobre dans le magnifique théâtre des Célestins avec la masterclass de Catherine Deneuve. Une rencontre exceptionnelle en prélude à la grande soirée de remise du prix Lumière à la grande actrice française.

Voilà pour l'essentiel de ces moments de rencontre entre le public et les personnalités du cinéma prévus par le programme. Mais chaque année, des discussions impromptues surgissent dans le jardin de l'Institut Lumière ou sur la péniche du festival, ouverte à tous jusque tard dans la nuit.

 

Le "château" Lumière siège de l'Institut Lumière, à Lyon

Le "château" Lumière siège de l'Institut Lumière, à Lyon

© Jean-François Lixon

 

Des dizaines de perles à revoir


La liste des films projetés, avec la plupart des personnalités annoncées, se trouve sur ce lien, ainsi que celle des séances à la salle Lumière ou dans l'une des multiples salles de agglomération lyonnaise. Surveillez-les bien, des artistes comme Jean-Loup Dabadie et Guy Bedos seront présents lors de certaines de ces projections publiques loin de l'Institut Lumière.