Le film "Made in France" sur des jihadistes à Paris va sortir en VOD

Par @Culturebox
Mis à jour le 05/12/2015 à 16H00, publié le 05/12/2015 à 15H55
"Made in France" de Nicolas Boukhrief va sortir en VOD

"Made in France" de Nicolas Boukhrief va sortir en VOD

© Pretty Pictures

Le film "Made in France", sur l'infiltration d'une cellule jihadiste ayant pour mission de provoquer le chaos dans Paris, dont la sortie avait été déprogrammée à la suite des attentats du 13 novembre, va sortir en vidéo à la demande sur internet, a annoncé vendredi le distributeur du film.

Le film sortira "en e-cinema sur toutes les plateformes VOD vendredi 29 janvier" avec TF1 Vidéo, indique un communiqué.
              
Il sortira aussi "en salles mercredi 20 janvier", poursuit ce texte, sans plus de précisions. Selon l'hebdomadaire Le Film français, cette sortie en salles pour les "salles qui le souhaitent" se fera "à titre exceptionnel".
              
"Il est plus que jamais essentiel de permettre au public de voir le film. Parce que son visionnage éclaire l'actualité, sans jugement ni polémique, le rendre accessible au plus grand nombre fait partie du combat pour la liberté", a indiqué Pretty Pictures dans une déclaration transmise au Film français.
"Made in France" de Nicolas Boukhrief, la bande-annonce


L'histoire d'un journaliste qui s'infiltre dans un groupe intégriste     

Thriller de Nicolas Boukhrief, "Made in France" raconte l'histoire de Sam (Malik Zidi), journaliste indépendant, qui profite de sa culture musulmane pour infiltrer un groupe de jeunes intégristes français préparant un attentat terroriste de grande ampleur au coeur de Paris.
 
Dès le lendemain des attentats du 13 novembre, le distributeur du film avait annoncé que sa sortie, prévue le 18 novembre, serait repoussée à "une date ultérieure".
              
L'affiche, que producteur et distributeur avaient aussi décidé tout de suite d'enlever, montrait une Tour Eiffel en forme de kalachnikov.
             
Le projet, lancé il y a quatre ans, avait déjà subi le contrecoup de l'actualité après les attentats islamistes de janvier à Paris. Le groupe M6 avait alors décidé de se retirer, avant que la société Pretty Pictures devienne son nouveau distributeur.