Le cinéma chinois grand vainqueur du festival de Marrakech

Par @Culturebox
Publié le 11/12/2016 à 17H39
Le réalisateur chinois Zang Qiwu à Marrakech, le 11 décembre 2016

Le réalisateur chinois Zang Qiwu à Marrakech, le 11 décembre 2016

© Jalal Morchidi / Anadolu Agency / AFP

La 16e édition du Festival international du film de Marrakech (FIFM) s'est clôturé samedi soir avec la remise de son Grand prix -L'Etoile d'Or- au film "The Donor" du réalisateur chinois Zang Qiwu. C'est aussi un Chinois, Wang Xuebo, qui a remporté le prix de la mise en scène.

Quatorze longs métrages étaient en compétition officielle pour le festival de Marrakech, qui s'est ouvert le 2 décembre.
 
Au cours de la cérémonie de clôture, organisée au Palais de congrès de la cité ocre, "The Donor", de Zang Qiwu, a remporté l'Etoile d'Or. Ce film aborde la question du don d'organes dans la Chine contemporaine: pour subvenir aux besoins de sa famille, un modeste artisan décide de vendre un  rein, la transplantation échoue et tourne à la tragédie, alors que le donneur  d'organe se trouve entraîné dans un cycle infernal, sur fond d'inégalité et de rapports sociaux particulièrement brutaux.
 
Le prix de la mise en scène revient également à un Chinois, le réalisateur  Wang Xuebo, pour son film "Knife in the Clear Water".
"The Donor" de Zang Qiwu, extrait


Le jury présidé par le réalisateur hongrois Béla Tarr

Le prix d'interprétation masculine a été décerné ex-aequo aux acteurs Baldur Einarsson et Blaer Hinriksson pour leurs rôles dans le film "Heartstone" du réalisateur islandais Gudmundur Arnar Gudmundsson.
 
L'actrice Fereshteh Hosseini a décroché le prix d'interprétation féminine  pour sa performance dans "Parting" (Raftan) du réalisateur afghan, Navid Mahmoudi.
 
Le prix du jury de cette édition a été attribué au film "Mister Universo"  coréalisé par l'Italienne Tizza Covi et l'Autrichien Rainer Frimmel. Le jury était présidé cette année par le réalisateur et producteur hongrois Béla Tarr.
"Knife in the Clear Water" de Wang Xuebo, extrait


Hommages à Abbas Kiarostami, Isabelle Adjani et au comique marocain Abderraouf

Quatre des cinq films primés lors de cette édition sont des premières oeuvres, a indiqué Béla Tarr, qui s'est félicité de la qualité des films programmés dans le cadre de la compétition officielle, a rapporté l'agence de  presse officielle MAP.
 
En dehors de la sélection officielle, dix films ont été projetés en hors-compétition et 6 autres dans la section Coups de coeur.
 
Le festival a rendu hommage cette année au cinéma russe, au réalisateur iranien Abbas Kiarostami, décédé le 4 juillet dernier, ainsi qu'à l'actrice  française Isabelle Adjani. Autre moment fort, comme chaque année, le festival a rassemblé mardi dernier plusieurs milliers de spectateurs sur la célèbre place  populaire Jemaa El fna, avec un hommage à l'humoriste marocain Abderraouf, 80  ans, très célèbre dans son pays.