Laura Truffaut évoque son père : "Les 400 coups m’ont rendue triste"

Par @Culturebox
Mis à jour le 08/10/2014 à 14H27, publié le 08/10/2014 à 12H35
 Laura Truffaut évoque son père dans "Les 400 coups"

 Laura Truffaut évoque son père dans "Les 400 coups"

© France 3

La fille du metteur en scène décédé en 1984 était l’invitée du Grand Soir 3 en compagnie de Serge Toubiana à l’occasion de la rétrospective Truffaut à la Cinémathèque Française. En découvrant sur l’écran ce film autobiographique de son père, elle explique avoir découvert un aspect méconnu de sa vie. Ce qui l’a rendue triste.

"Le dernier métro", le film aux 11 oscars, ouvre la rétrospective François Truffaut que la Cinémathèque Française lui consacre jusqu’au 25 janvier 2015. A cette occasion, Serge Toubiana et Laura Truffaut étaient les invités de Louis Laforge pour le Grand Soir 3.
Si l’on connait bien Serge Toubiana, le président de la cinémathèque, on connait moins Laura, la fille du metteur en scène. Discrète, elle vit aux Etats-Unis où elle enseigne le français.
Ce qu’elle retient de son père et du cinéma ? "Au cinéma, disait Truffaut, il n’y a pas de temps mort. On ne cherche jamais une place pour se garer. Au cinéma, on avance comme on aimerait tous que notre vie avance".
Jean-Pierre Léaud dans "Les quatre cents coups"

Jean-Pierre Léaud dans "Les quatre cents coups"

© France 3
La rétrospective Truffaut a pour ambition de rappeler au public les grandes "obsessions" de Truffaut : l’enfance, les femmes qu’ils mettaient toujours en valeur quand les hommes se retrouvaient plutôt en position de retrait. La passion des femmes, la passion tout court mais toujours la passion du cinéma qui transparait comme nulle part ailleurs dans "La nuit américaine".
Rétrospective Truffaut, jusqu'au 25 janvier

Rétrospective Truffaut, jusqu'au 25 janvier

© France 3
Rétrospective Truffaut à la Cinémathèque français
51, Rue de Bercy Paris 12éme
Jusqu’au 25 janvier