De Kechiche à Pialat, le club des réalisateurs volcaniques !

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/10/2013 à 17H30, publié le 09/10/2013 à 15H44
Abdellatif Kechiche, Léa Seydoux et Adèle Exachopoulos au Festival de Cannes, mai 2013

Abdellatif Kechiche, Léa Seydoux et Adèle Exachopoulos au Festival de Cannes, mai 2013

© VALERY HACHE / AFP

"La vie d'Adèle" d'Abdellatif Kechiche sort sur les écrans ce mercredi 9 octobre . Un film largement salué par la critique et précédé par une polémique sur les méthodes du réalisateur... qui s'inscrit dans la lignée des directeurs d'acteurs "volcaniques" !

"Les méthodes d'Abdel certes elles étaient dures et en même temps, elles t'apportent aussi énormément. C'est vrai qu'il a une implication que tu ne retrouves chez personne d'autre." C'est ainsi que la jeune comédienne Adèle Exarchopoulos parle du réalisateur lors d'une interview sur France 3, le 8 octobre 2013, avant d'ajouter "Abdel donne la chance à des acteurs qui n'ont jamais rien fait".

Des propos qui résonnent étrangement aujourd'hui tant le réalisateur a été critiqué pour sa dureté et son exigence. Est-ce là la marque du génie ou d'une certaine forme de tyrannie ? La question mérite d'être posée. Avant Abdellatif Kechiche d'autres grands réalisateurs, comme Mocky, Pialat, Kubrick ou Hitchcock ont essuyé le même type de critiques et finalement, l'histoire du cinéma ne retient que leurs chefs-d'oeuvre. 

Reportage : E. Cornet, S. Pichavant, D. Reutenauer
"La vie d'Adèle", chef d'oeuvre ? 

Le film d'Abdellatif Kechiche va-t-il s'imposer comme un chef d'oeuvre ? Si l'on en croit la critique, la réponse est oui. La Palme d'or a été décernée à la vie d'Adèle le 26 mai dernier à l'unanimité du jury présidé par Steven Spielberg après cinq minutes à peine de délibération.

Franck Nouchi dans "Le Monde" parle de "joyau cinématographique et salue le travail de l’artiste". Impossible, nous dit-il "de ne pas évoquer la science du cadre et de la lumière de Kechiche (et de son directeur de la photographie, Sofian El Fani). Une virtuosité incomparable pour filmer les visages, et donc les émotions".

Des critiques comme celle-ci, on en trouve beaucoup ce mercredi 9 octobre, sur Culturebox  et dans la presse quotidienne. "Du grand cinéma" pour Télérama,  "La force d’un cinéaste dont la virtuosité formelle impressionne autant que la maîtrise de son sujet" pour Libération, "Film magnifique" pour le Journal du Dimanche, "Film-limite, qui ne cesse de glisser sur la lisière qui sépare l’obscène du merveilleux parce que le regard de Kechiche se tient lui-même sur une frontière dangereuse" osent les Cahiers du Cinéma. En fin de compte, c'est le public qui décidera de faire entrer ou non ce fim dans l'histoire du cinéma.

"La Vie d'Adèle" d'Abdellatif Kechiche, avec Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos (2 h 55).