John Lasseter à Lumière 2015 : "C'est très excitant d'être dans la ville de naissance du cinéma"

Par @Culturebox
Publié le 14/10/2015 à 16H02
John Lasseter, lors de la cérémonie d'ouverture du Festival Lumière le 12/10/15 

John Lasseter, lors de la cérémonie d'ouverture du Festival Lumière le 12/10/15 

© Jean-Philippe Ksiazek / AFP

C'est l'un des hommes les plus influents du cinéma, il a révolutionné les techniques des films d'animations. Actuel directeur artistique de Pixar et Walt Disney animation studios, il est aussi le réalisateur de "Toy Story", "1001 pattes" et "Cars". Invité d'honneur du festival Lumière de Lyon à l’occasion du 20e anniversaire de "Toy Story", il a animé une Master Class qui a attiré les foules.

Reportage : J. Sauvadon / P. Satis / F. Gramond
Très honoré d'avoir été invité par le Festival Lumière, un rendez-vous de cinéphiles, il a particulièrement apprécié de découvrir la ville de naissance du cinéma. Il a accordé (en anglais !), une longue interview à nos confrères Julien Sauvadon et Paul Satis, dont voici quelques extraits, traduits ci-dessous. 

Un hommage à Pixar à Lyon, rue du 1er film
C’est tellement excitant d’être ici à l’Institut Lumière, j’étais vraiment excité de venir, je n’étais jamais venu ici avant. Etre dans le lieu de naissance du cinéma, là où tout à commencé, être là et célébrer Pixar, l’héritage de nos films et fêter les 20 ans de "Toy story", c’est vraiment spécial.  
 
La beauté des films Lumière 
Ce qui est remarquable avec les frères Lumière, c’est à quel point ils avaient le sens du cadre, de la mise en scène. Ces incroyables moments de vie qu’ils ont immortalisé dans les années 1890 c’est spectaculaire.
 
20 ans de Toy Story, 1er film entièrement réalisé sur ordinateur
Quand on a décidé de faire le premier film d’animation entièrement réalisé par ordinateur il y a 20 ans, on était dans une position unique chez Pixar. On était en train d’inventer la technique de l’animation sur ordinateur.
Mais avec mon passé chez Disney, aux côtés de ces grands dessinateurs et animateurs, je pensais que l’ordinateur n’était qu’un outil technologique. En fait nous étions en train d’inventer l’animation par ordinateur, nous savions ce qu’un ordinateur savait très bien faire et ce qu’il ne savait pas faire. A l'époque, l’ordinateur était très performant pour rendre des formes géométriques, il pouvait fabriquer des choses qui ont l’air d’être en plastique. En revanche il ne rendait pas bien tout ce qui est organique, la nature… Donc des jouets dans une chambre d’enfants sur un sol plat, étaient autant de paramètres qu’un ordinateur savait bien rendre. Et puis, on s’est dit aussi que la technologie, ça ne divertit pas les gens, c’est surtout ce que vous en faîtes, l’histoire que vous racontez. L’idée d’un film de "potes" entre un vieux jouet et un nouveau jouet, ça n’avait jamais été fait en animation.
 
La clé du succès : une bonne histoire
Chez Pixar, on adore créer des héros avec des défauts, car ils doivent changer. On n’aime pas les héros parfaits. Ils sont ennuyeux (…). On aime aussi rire avec eux et les mettre dans des situations pas possibles(…).
Dans notre prochain film "Le voyage d’Arlo", vous ne croirez pas que c’est entièrement animé par ordinateur. La nature est tellement belle dans ce film, c’est presque un personnage. Le héros, le dinosaure Arlo doit lutter contre la nature et ça devait être crédible.
 
La différence entre Disney et Pixar
La grande différence entre les deux studios tient vraiment dans les gens qui y travaillent. Et dans les héritages. Pixar est un studio de pionniers. Quelques personnes, dans la baie de San Francisco, presque des rebelles faisant des choses différemment de la "norme" et essayant d’imposer cette nouvelle technologie. Chez Walt Disney, les artistes revendiquent la filiation de Walt Disney. Mais tout en ayant conscience qu’il faut faire ce style de films pour le public actuel. A l’image des contes de fées que nous avons réalisé, comme "La reine des neiges", "Raiponce" ou encore avec un film qui sortira prochainement "Zootopie", un film avec des animaux qui parlent et qui sont habillés comme des hommes, mais c’est tellement différent des autres films de Disney, c’est vraiment fait pour le public d’aujourd’hui. C’est le point commun des 2 deux studios. 

Week-end Pixar à Lyon

L'histoire de Pixar est à l'honneur du festival Lumière. Projections de films les 17 et 18 octobre, rencontre avec John Lasseter, un vrai bonheur pour les fans de la première heure. Comme ce lyonnais, qui a une collection d'un millier de figurines. Chez lui, l'univers Pixar est partout.

Reportage : J. Sauvadon / C. Cherry-Pellat / F. Gramond