Hayao Miyazaki construit un sanctuaire naturel pour les enfants

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 08/09/2015 à 12H27, publié le 08/09/2015 à 12H02
Une image du merveilleux film "Mon voisin Totoro" de Miyazaki.

Une image du merveilleux film "Mon voisin Totoro" de Miyazaki.

© Studios Ghibli

Le maître de l'animation japonaise a mis fin a sa carrière dans le cinéma il y a peu mais ne compte pas vivre une retraite inactive. Il s'attaque même à l'un de ses projets les plus fous : concrétiser dans le vrai monde sa vision enchantée de la nature. Il construit en effet pour les enfants un sanctuaire naturel sur une île japonaise isolée située au sud de Tokyo.

Militant de toujours pour l'environnement et la préservation de la planète, Hayao Miyazaki, 74 ans, a investi 2,5 millions de dollars sur ses propres deniers pour construire ce parc naturel privé destiné aux enfants. L'idée est de sensibiliser la jeunesse à la nature au travers de l'expérience directe, indique le Hollywood Reporter, citant un média japonais. 

Le sanctuaire, prévu pour ouvrir ses portes en 2018, est construit sur l'île de Kumejima, à plusieurs milliers de kilomètres de la capitale japonaise. Là, conformément au souhait du fondateur des studios Ghibli, des bâtiments respectueux de l'environnement seront intégrés dans le paysage de forêt vierge.

Un dortoir de deux étages prévu pour 30 enfants sera construit sur le site d'une cour de récréation désaffectée dans une petite clairière mise à disposition par l'île. Les enfants seront donc immergés au coeur d'une forêt.

Les habitants de l'île seront consultés et associés au projet dont le chantier devrait débuter en avril 2016. Tous les détails du sanctuaire n'ont pas encore été dévoilés mais un dessin (ci-dessous) a été rendu public. Comment ne pas penser à l'univers enchanté de Totoro ?

Le dessin du projet de sanctuaire naturel de Hayao Miyazaki.

Le dessin du projet de sanctuaire naturel de Hayao Miyazaki.

© Ghibli / Miyazaki


Depuis ses débuts, avec "Le château de Cagliostro" en 1979, jusqu'à son dernier long métrage "Le vent se lève" en 2013, en passant par "Mon voisin Totoro" et "Ponyo sur la falaise", le magicien de l'animation Hayao Miyazaki a toujours manifesté un fort intérêt pour l'écologie. Quant à la sensibilisation de l'enfance aux valeurs environnementales et à la nature, elle est omniprésente dans son œuvre.