Lumière 2016 : revivez la masterclass de Quentin Tarantino sur le cinéma de 1970

Par @Culturebox
Mis à jour le 14/10/2016 à 10H36, publié le 14/10/2016 à 10H21
Quentin Tarantino en pleine masterclass à Lyon le 12 octobre 2016

Quentin Tarantino en pleine masterclass à Lyon le 12 octobre 2016

© Jean-François Lixon

A l'occasion de sa venue à Lyon pour présenter au Festival Lumière un choix de films sortis en 1970, le cinéaste américain Quentin Tarantino a tenu une masterclass consacrée à ce thème. Prévue pour durer une heure, le public a eu droit à une flamboyante démonstration de cinéphilie presque deux fois plus longue. Culturebox l'a filmée et la proposera bientôt dans son intégralité.

Les deux mille chanceux qui avaient pu obtenir une place ont vécu le 12 octobre un moment exceptionnel à l'Auditorium de Lyon. Quentin Tarantino, venu davantage en tant que cinéphile que comme cinéaste a tenu une masterclass autour du thème de l'année 70 dans le cinéma. Une intervention qui venait compléter sa sélection de 14 films sortis cette année-là et projetés tout au long du festival dans toute la Métropole lyonnaise. Interrogé par Thierry Frémaux, le directeur de Lumière, Quentin Tarantino s'est enflammé pendant presque deux heures, soit deux fois plus longtemps que prévu. La rencontre avait commencé par un coup d'oeil sur les affiches-programme du Beverly, la salle de cinéma que possède Quentin Tarantino à Los Angeles et qui ne projette que des films anciens en 35 mm. Voici le début de la masterclass tenue par Tarantino à Lyon.

4 ans de travail

Evoquant l'histoire du cinéma de ces années 60 et tout début 70 bien particulières et déterminantes pour ses propres films, Quentin Tarantino a évoqué les oeuvres majeures de cette période, l'illusion qu'un cinéma érotique non pornographique était possible, l'espoir vite déçu d'un vrai cinéma noir (espoir tué par le courant de la Blaxploitation), la fin du western de John Wayne et l'arrivée du nouveau Western avec les films plus réalistes et sociaux... Au fil des deux heures, Quentin Tarantino a expliqué qu'il travaille depuis 4 ans sur les films de l'année 70. Son intérêt a été mis en éveil par la lecture d'un livre de Mark Harris intitulé "Pictures at a revolution". L'ouvrage raconte comment tout le système hollywoodien a basculé entre 1967 et 1970 au détriment des gros studios hollywoodiens et au profit des films à petits budget produits en grande partie à New York mais pas seulement. Cette période fait l'objet d'un autre ouvrage lui aussi passionnant, le livre (non cité par Tarantino) de Peter Biskind "Easy Riders, Raging Bulls: How the Sex-Drugs-and-Rock 'N' Roll Generation Saved Hollywood" traduit en français sous le titre "Le Nouvel Hollywood : Coppola, Lucas, Scorsese, Spielberg... La révolution d'une génération".
La couverture du livre de Mark Harris © DR

 La rencontre entre le réalisateur des "8 salopards" et le public lyonnais a été suivie d'une projection de "M*A*S*H", le film de Robert Altman sorti en 1970 et qui fait partie des 14 de sa sélection proposée à Lumière 2016.

Un petit regret cependant : avoir vu une grande partie de ce public quitter la salle avant la projection du film que nombre de spectateurs, étant donné leur âge, n'avaient très probablement jamais vu. Pourtant, entendre Quentin Tarantino parler de cinéma provoque généralement un intense besoin de se précipiter dans la première salle qui projette un film, et surtout un film de cette période exceptionnelle qu'auront été pour le 7e art les années entre 1967 et 1972 !

L'affiche de la sélection des films de 1970

L'affiche de la sélection des films de 1970

© Festival Lumière 2016