Lumière 2013 : Qu'est-ce qui fait courir les festivaliers ?

Par @Culturebox
Publié le 20/10/2013 à 20H31
Pascal Surleau, chasseur d'autographes et James B Harris

Pascal Surleau, chasseur d'autographes et James B Harris

© Culturebox

A Lyon, le festival Lumière propose du 14 au 20 octobre 2013 une promenade dans l'Histoire du cinéma. De nombreuses stars, réalisateurs ou acteurs populaires telles que Quentin Tarantino, Uma Thurman, Jean-Paul Belmondo viennent passer quelques jours autour du château Lumière. Mais qu'est-ce qui attire les festivaliers ? Les films sur grand écran, les vedettes, l'ambiance ? Quelques réponses.

Le festival Lumière de Lyon se proclame défenseur du cinéma pour tous. Pas d'exclusive pour ses promoteurs qui ne s'interdisent aucun genre, sinon le X, pour établir ses sélctions qui sont comme des petits menus pour cinéphiles que l'on pourrait grignoter à la carte et avec délectation sachant que, quoiqu'on espère, on ne pourra jamais tout voir, tout vivre ni rencontrer tout le monde.

Dans les cinémas du Grand Lyon, dans le jardin de l'Institut transformé en village Lumièree, dans les files d'attente, à la sortie des projections, sur le trottoir autour de l'Institut, on se parle, on échange des propos de cinéphile ou de simple amateurs de cinéma, on se montre ses photos, on exhibe ses autographes... C'est toute une vie qui s'organise autour de l'amour du cinéma. Et ce qui fait la qualité de cette ambiance c'est sans doute qu'en absence de compétition, personne n'y est jamais déçu.

Voici quelques mots de festivaliers choisis au hasard. Les deux premières, Sylvie Cugini et Maria Guittier sont étudiante en troisième année à l'école de cinéma et de théâtre Factory, à Lyon.
Pascal Surleau, paysagiste, a pris une semaine congés pour partir à la chasse. Ce que convoite ce dingue de cinéma, très pointu sur la musique de films, ce sont les signatures, les autographes de personnalités. Et ici il faut savoir faire rapidement des choix au risque de laisser passer l'oiseau rare.
Lui est étudiant aussi, mais à l'Arfis où il se destine à une profession technique dans le cinéma. Il apprécie beaucoup l'ambience particulière de ce festival sans compétition.
Les festival Lumière 2013 se termine dimanche soir 20 octobre.