[DEAUVILLE] "All is lost" : Robert Redford magnifique contre l'océan

Par @Culturebox
Mis à jour le 05/09/2013 à 10H06, publié le 04/09/2013 à 21H44
Robert Redford dans "All is lost"

Robert Redford dans "All is lost"

© DR

Robert Redford est le seul interprète du film "All is lost" de JC Chandor, en compétition dans le 39e festival du film américain de Deauville. Il y interprète un navigateur solitaire qui voit arriver sa dernière heure après de terribles tempêtes et un naufrage en plein océan indien. Un rôle très physique en même temps que psychologique pour l'un des plus grands acteurs américains de sa génération.

"What a challenge!". Voilà ce que Redford a du se dire quand il s'est vu proposer ce rôle d'un skipper solitaire pris dans une terrible tempête alors qu'il navigue dans l'océan indien. Près d'une heure quarante de film, une présence quasi permanente sur l'écran, un défi physique difficilement imaginable pour un homme de 77 ans, même en très bonne condition physique. Sur son voilier puis son canot de sauvetage Robert Redford fait mentir la phrase qui veut que la vieillesse soit un naufrage.
La bande annonce en version originale de "All is lost"
Redford contre les indépendants !
Produit par un major de l'industrie cinématographique américaine, ce film tombe comme une énorme météorite dans une sélection deauvillaise composée essentiellement de films à petits budgets issus de la filière indépendante. Et c'est presque un paradoxe quand on sait que Redford a créé le principal festival du film indépendant, à Sundance dans l'Utah. Le film est à l'évidence un évènement, par la qualité de sa mise en scène, l'intensité de son récit et la performance de son seul interprète. 

Déséquilibre
Mais les millions de dollars n'y peuvent rien, même à ce prix le film est une très grande réussite. Il déséquilibre la programmation du festival mais y a entièrement sa place. Il faudra beaucoup de réflexion au jury pour établir son choix entre ce film qui pourrait devenir un blockbuster et les petits films de très grande qualité qui concourent également du côté des planches.
JC Chandor est également le réalisateur d'un premier long métrage. En 2011, "Margin Call" s'attaquait avec un brio remarqué au difficile sujet de la crise financière de 2008. Avec "All is lost", Il confirme que sa place est désormais parmi les plus grands de demain.

Le film a été projeté hors sélection au festival de Cannes 2013

"All is lost" de JC Chandor, avec Robert Redford. 106 minutes