Deauville: Daniel Radcliffe n'est plus Potter mais électrise encore les planches

Par @Culturebox
Publié le 11/09/2016 à 12H17
L'acteur britannique Daniel Radcliffe au festival de Deauville, le 10 septembre 2016

L'acteur britannique Daniel Radcliffe au festival de Deauville, le 10 septembre 2016

© CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Souriant, disponible, l’acteur britannique a ensorcelé le public du Festival du cinéma américain de Deauville cette semaine. Des fans pour qui, cinq ans après le dernier Harry Potter, Daniel Radcliffe reste le jeune sorcier à lunettes. Une notoriété qui lui vaut d’avoir désormais une cabine de plage à son nom sur les planches de Deauville.

Il a tout fait pour casser son image de sorcier propret, en acceptant au théâtre, à la télévision et au cinéma des rôles très éclectiques. Mais pour l’instant rien n’y fait : les fans de la première heure voient toujours en lui Harry Potter. "J’ai grandi avec lui et nous avons le même âge, c’est ce qui me lie à cet acteur" confie une admiratrice.
 
Comme elle, ils étaient des centaines à attendre vendredi soir pour apercevoir leur acteur fétiche sur le tapis rouge. Un Daniel Radcliffe qui a fait chavirer les cœurs en se montrant très disponible avec ses fans.
 
Reportage: S. Gorny / N. Berthier / P. Gueny   
 

Avant l’étoile, la cabine de plage

Il n’a pas encore d’étoile sur Hollywood Boulevard, mais a désormais une cabine de plage à son nom sur les planches de Deauville. C’est pas mal non plus. Et puis il a été honoré par le festival qui lui a remis le Prix Nouvel Hollywood récompensant chaque année un jeune acteur et une jeune actrice.
 
Une consécration pour l’acteur de 27 ans, devenu la nouvelle coqueluche d’Hollywood. Daniel Radcliffe venait présenter en Normandie son dernier film, "Imperium" dans lequel il interprète un agent du FBI qui tente d’infiltrer un groupe de néo-nazis. Crâne rasé et l’air inquiétant, Radcliffe y est méconnaissable. Bien loin de l’univers de Poudlard. Daniel Radcliffe a semble-t-il définitivement tourné la page Harry Potter.