Vincent Lindon, prix d’interprétation à Cannes : "Je suis fou de bonheur"

Par @Culturebox
Publié le 25/05/2015 à 11H17
Vincent Lindon, rayonnant après la cérémonie de clôture du 68e Festrival de Cannes.

Vincent Lindon, rayonnant après la cérémonie de clôture du 68e Festrival de Cannes.

© G.Horcajuelo /EPA / MaxPPP

Son nom se murmurait depuis quelques jours sur la Croisette. Mais pour Vincent Lindon, ce prix d’interprétation à Cannes est une divine surprise. Très ému lors de son discours de remerciement, l’interprète principal de "La loi du marché" de Stéphane Brizé était encore sous le choc lorsqu’il a répondu aux questions de Laurent Delahousse dimanche soir au 20 Heures de France 2.

"C'est la première fois que je reçois un prix dans ma vie." Vincent Lindon n’en revient pas. Sur la scène du Palais des festivals où il est monté sous les ovations du public, le comédien ne peut retenir ses larmes. Larmes de reconnaissance envers ce jury qui a cru en lui. Larmes aussi pour tous ces chômeurs qu’il a incarnés dans "La loi du marché" de Stéphane Brizé. "Ce prix, je le leur dédie, à tous ces gens qui ne sont pas toujours considérés à la hauteur de ce qu'ils méritent, (…) à ces citoyens qui sont un peu laissés pour compte."
Une demi-heure après la cérémonie, alors qu’il est interviewé par Laurent Delahousse en direct dans le journal de 20 Heures, le comédien a encore du mal à réaliser. "C’est très difficile de m’exprimer…Je suis complètement K.O. !"

K.O. mais debout, comme jamais il ne l’a été, dans ce rôle fort d’un homme qui perd son emploi mais veut garder sa dignité. Un rôle et un prix qui, il l’espère, feront changer les mentalités. "Faire des films, c’est aussi essayer à sa petite échelle de changer le monde, et de donner du bonheur aux gens." Mission accomplie pour Vincent Lindon qui offre à la France un magnifique prix d’interprétation.
 
"La loi du Marché" de Stéphane Brizé avec Vincent Lindon, Yves Ory, Karine De Mirbeck, Matthieu Schaller…En salles depuis le 20 mai 2015.