Cannes 2017 : avec "L'Atelier", Laurent Cantet donne une leçon de vie à Un certain regard

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Mis à jour le 23/05/2017 à 16H27, publié le 22/05/2017 à 19H39
Marina Foïs au milieu des jeunes acteurs non professionnels de "L'Atelier" de Laurent Cantet

Marina Foïs au milieu des jeunes acteurs non professionnels de "L'Atelier" de Laurent Cantet

© Diaphana Distribution

Après avoir reçu la Palme d'or, en 2008, pour "Entre les murs", Laurent Cantet poursuit son exploration du monde de l’éducation et de la formation, avec "L’Atelier", dans la section Un certain regard. Tourné en partie avec des comédiens non-professionnels à la Ciotat, Marina Foïs est en tête de casting au côté d’un tout jeune acteur en herbe étonnant, Matthieu Lucci.

La note Culturebox

4
4/5

La grammaire Cantet

Toujours dans la mouvance du film d’apprentissage, Laurent Cantet prend comme sujet un atelier d’écriture destiné à des jeunes en difficulté de la Ciotat, au cours d’un été. Auteure de romans, Olivia doit leur apprendre la maîtrise de la langue écrite par le biais de la conception d’un polar, dont ils doivent concevoir l’intrigue et le développement. A peu de semaine de distance, "L'Atelier" semble comme complémentaire de "A voix haute", documentaire sur le concours "Eloquentia" en Seine-Saint-Denis, destiné à maîtriser l’éloquence verbale.
"l'Atelier" : deux extraits
La forme documentaire fait partie intégrante de l’approche filmique de Laurent Cantet, en continuité avec ses sujets à dimension sociale ("Ressources humaines", "L’Emploi du temps" d’après l’affaire Jean-Claude Romand). Il est passé maître dans la fusion d’un réalisme que l’on croirait pris sur le vif, avec la fiction, s’en servant comme une dynamique du romanesque, allant jusqu’au mélodrame. "L'Atelier" recoupe pleinement cette grammaire du cinéaste. Sur un sujet original qu’il a coécrit avec le talentueux Romain Campilo (qui est en compétition officielle à Cannes comme réalisateur du magnifique "120 battements par minute)", l’alchimie fonctionne à merveille.
Laurent Cantet parle de "L'Atelier" (France Info)

Leçon de scénario

La toile de fond de la fermeture des chantiers navals de la Ciotat, très ancrée dans la mémoire ouvrière locale, participe du récit dans la spontanéité des jeunes à inscrire leur polar dans ce contexte. Comme ils disent : "On a tous un père, un frère, un oncle qui a bossé là-bas". Sur cette base va se construire une histoire, mais c’est elle qui va les rattraper. Par les rapports ambigus qui vont s’immiscer entre la formatrice et Antoine (Matthieu Lucci), le romanesque prenant le dessus. Un angle qui n’est pas sans rappeler "Dans la maison" (2012) de François Ozon sur la fascination de maître à élève et réciproquement.

Film autour de la maîtrise de l’écriture, "L'Atelier" est une leçon de scénario, tant l’intrigue ne cesse d’évoluer jusqu’à un climax remarquable pétri de suspense, sur les hauteurs d’une falaise méditerranéenne. Les conflits internes au petit groupe d’apprentis sont d’un naturel étonnant, Marina Foïs fait des merveilles et Matthieu Lucci peut d’ores et déjà penser à’une carrière d’acteur. Il était sans doute difficile de prédire une si belle réussite. "L'Atelier" aboutit à un film d’apprentissage, d’initiation, qui rivalise avec les meilleurs du genre. 

Reportage France3 Côte d'Azur M. Gensse / J.-P. Bierlein / S. Lemaire
Marina Foïs dans "L'Atelier" de Laurent Cantet

Marina Foïs dans "L'Atelier" de Laurent Cantet

© Jérôme Prébois

LA FICHE

Genre : Drame
Réalisateur : Laurent Cantet
Pays : France
Acteurs : Marina Foïs, Matthieu Lucci
Durée : 1h54

Synopsis : La Ciotat, un été. Antoine a accepté de suivre un atelier d’écriture où quelques jeunes en insertion doivent écrire un roman noir avec l’aide d’Olivia, une romancière reconnue. Le travail d’écriture va faire resurgir le passé ouvrier de la ville, son chantier naval fermé depuis 25 ans, toute une nostalgie qui n'intéresse pas Antoine. Davantage connecté à l'anxiété du monde actuel, le jeune homme va s’opposer rapidement au groupe et à Olivia que la violence d'Antoine va alarmer autant que séduire.