Steven Spielberg, cinéaste enfantin amoureux de l'extraordinaire

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/05/2016 à 18H45, publié le 10/05/2016 à 14H45
Steven Spielberg en train de diriger ses acteurs sur le tournage de "Lincoln"

Steven Spielberg en train de diriger ses acteurs sur le tournage de "Lincoln"

© David James/AP/SIPA

Il est l'un des réalisateurs les plus rentables de sa génération. Steven Spielberg, réalisateur de "Jurassic Park","E.T", "Indiana Jones" ou encore "Les Dents de la Mer" est de retour à Cannes pour la 69e édition du festival. Après avoir occupé le siège de président en 2013, il vient présenter "Le Bon Gros Géant", adaptation cinématographique du célèbre roman éponyme de Roald Dahl.

Il vous a fait frissonner avec "Les Dents de La Mer" et vous a transporté dans les aventures les plus folles en compagnie d'un professeur archéologue nommé Indiana Jones. Steven Spielberg a plus d'un tour dans son sac et manie nos émotions avec perfection. Retour sur son parcours en images...

Reportage : J. Beckrich / A. Gidon / H. Possetto


Steven Spielberg et Cannes

Son histoire avec Cannes commence en 1974, lorsqu'il reçoit le prix du scénario pour son film "The Sugarland Express". En 1982, il remonte les marches pour présenter hors-compétition, l'une de ses oeuvres les plus connues : "E.T l'extraterrestre". Cette histoire d'amitié entre un petit garçon et un extraterrestre devient le plus gros succès de l'année et remporte le Golden Globe du meilleur film dramatique en 1983. Steven Spielberg aime faire vibrer notre âme d'enfant et n'hésite pas à donner les rôles-titres aux acteurs Henry Thomas et Drew Barrymore, respectivement âgés de seulement 11 et 7 ans. Rusés et farouches, tels sont les enfants que nous étions et que le réalisateur met en lumière :  "Je crois que c'est vrai dans la vie de tous les jours. Les enfants sont plus tolérants et sont prêts à croire des choses incroyables et impossibles", explique le cinéaste. 


Steven Spielberg, bricoleur de génie

En 1975 sort "Les Dents de la Mer". Deuxième long-métrage du jeune metteur en scène, il est adapté du roman de Peter Benchley, publié en 1974. Doté d'un budget de 4 000 000 $, il coûtera en réalité 9 000 000 $. Le film rapportera 470 000 000 $ dans le monde.

Dans l'histoire du cinéma, "Les Dents de la Mer" est un film charnière, considéré comme le premier des blockbusters américains. Steven Spielberg trouve la reconnaissance internationale avec ce dernier, et remporte notamment trois Oscars. 

Si aujourd'hui les maquettes du requin nous font rire, elles sont pourtant à l'époque, une nouvelle façon de procéder. En 1993, Steven Spielberg récidive avec "Jurassic Park". Cette fois-ci, les effets spéciaux numériques sont nés. Le cinéaste s'en empare pour faire vivre les dinosaures terrifiants sur grand écran. 
 


Un film comme mémorial

Fan de science-fiction, Steven Spielberg a aussi réalisé beaucoup de films historiques. Sensible à la cause de l'esclavagisme, il réalisera "La Couleur Pourpre" en 1986, puis "La Liste de Schindler" en 1993, dans lequel il honore la mémoire des victimes de la Shoah. Plus récemment, Steven Spielberg a sorti "Lincoln" et "Le Pont des Espions". Ce dernier a pour tête d'affiche Tom Hanks plongé dans la Guerre Froide.

Qu'il nous confronte à notre histoire, qu'il s'amuse à nous faire peur ou qu'il s'adresse à notre âme d'enfant, Steven Spielberg est l'un des réalisateurs ayant le plus marqué sa génération. Celui qu'on surnomme le "maître des émotions" signe son grand retour avec "Le Bon Gros Géant". C'est en France qu'il a décidé de faire l'avant-première de son film. Sortie dans les salles obscures prévue le 20 juillet prochain...