Sophia Loren, invitée d'honneur au Festival de Cannes

Par @Culturebox
Publié le 30/04/2014 à 19H44
Sophia Loren en 2011

Sophia Loren en 2011

© PEDRO PARDO / AFP

Sophia Loren, une des plus célèbres actrices italiennes, sera l'invitée d'honneur de Cannes Classics, la sélection du festival dédiée aux grands classiques du cinéma. Cette dernière célèbrera notamment la naissance du western italien et les trente ans de la Palme d'or "Paris Texas" de Wim Wenders.

Le programme complet de Cannes Classics, la sélection du Festival créée il y a dix ans pour célébrer la mémoire du cinéma mondial, vient d'être dévoilé. Vingt-deux films et deux documentaires seront projetés dans la sélection, et pour la première fois uniquement en numérique "qu'on le déplore ou qu'on le célèbre", a-t-on ajouté. Aucune copie 35 mm ne sera projetée à Cannes Classics.

Sophia Loren, prix d'interprétation féminine en 1961 et présidente du jury en 1966, est l'invitée d'honneur de cette édition de Cannes Classics. Elle accompagnera la projection de "Voce umana", réalisé par son fils Edoardo Ponti, qui marque son retour au cinéma dans cette adaptation de "La Voix humaine" du français Jean Cocteau. 
Au cours de la même soirée sera projeté "Mariage à l'italienne" de Vittorio  De Sica (1964).

Hommage au western et 30e anniversaire de la Palme d'or pour "Paris, Texas"

Sophia Loren, 79 ans, a également accepté de faire une masterclass. Seront encore présentés "Pour une poignée de dollars", western de Sergio  Leone avec Clint Eastwood et Gian Maria Volonte (1964) en version restaurée 4K (ultra haute définition). Wim Wenders, déjà présent à Un Certain Regard avec "The salt of the earth",  viendra à Cannes Classics avec une copie restaurée de "Paris, Texas", Palme d'or 1984.
Seront également au programme "Comment Yukong déplaça les montagnes" de Marceline Loridan et Joris Ivens (1976), "les Contes cruels de la jeunesse" de  Nagisa Oshima (1960), "Les croix de boix" de Raymond Bernard (1931), "La peur"  de Roberto Rossellini (1954), "Le hasard" de Krzysztof Kieslowski (1981) ou  encore "Le dernier métro" de François Truffaut (1980), à l'occasion des trente  ans de la mort du cinéaste français.

En hommage à Marcello Mastroianni et en écho à l'affiche du 67e Festival de  Cannes, "Huit et demi" de Federico Fellini (1963) sera projeté en ouverture du  programme du Cinéma de la plage (projections publiques et gratuites à la nuit  tombée) dont le détail sera publié prochainement.