Claire Denis et Philippe Garrel primés à la Quinzaine des réalisateurs

Par @Culturebox
Mis à jour le 26/05/2017 à 19H50, publié le 26/05/2017 à 19H24
La Quinzaine des réalisateurs a récompensé "Un beau soleil intérieur", porté à l'écran par Juliette Binoche.

La Quinzaine des réalisateurs a récompensé "Un beau soleil intérieur", porté à l'écran par Juliette Binoche.

© Ad Vitam

Le prix de la Quinzaine des réalisateurs a récompensé Claire Denis pour "Un beau soleil intérieur" avec Juliette Binoche, et Philippe Garrel pour "L'Amant d'un jour", dont la musique est notamment signée Jean-Louis Aubert.

Le prix SACD (Société des Auteurs Compositeurs Dramatiques) 2017 de la Quinzaine des Réalisateurs a été décerné ce soir par Gérard Krawczyk, réalisateur et membre de la commission cinéma de la SACD, à  "Un beau soleil intérieur" de Claire Denis dont le scénario est co-écrit avec Christine Angot et "L’Amant d’un jour" de Philippe Garrel qu’il a co-écrit avec Jean-Claude Carrière, Caroline Deruas et Arlette Langmann, et dont la musique est signée Jean-Louis Aubert. 

"Un beau soleil intérieur" retrace l'histoire d'Isabelle, divorcée et mère d'une petite fille, qui cherche avec l'énergie du désespoir celui qui sera l'amour de sa vie. 

Quant à "L'Amant d'un jour", c’est l’histoire d’un père et de sa fille de 23 ans qui rentre un jour à la maison parce qu’elle vient d’être quittée, et de la nouvelle femme de ce père qui a elle aussi 23 ans et vit avec lui. Le film reprend une nouvelle fois deux thèmes au cœur de l'oeuvre de Philippe Garrel, père de Louis : la filiation et l’amour, et la bande-originale est signée Jean-Louis Aubert.

Récompenser les nouveaux talents

"Je ne sais plus qui a dit : le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, c’est extraordinaire et quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même. La qualité de la sélection de La Quinzaine est bien au-delà du pas mal, si bien que nous aurions voulu primer tous les films. Nous avons dû nous résoudre à en distinguer deux. L’un doté d’un élan, d’un regard perçant sur d’admirables acteurs, l’autre nocturne, inspiré, d’un grand accomplissement artistique", s'est exprimé Gérard Krawczyk.

La Quinzaine des réalisateurs a pour but de faire découvrir de nouveaux talents, et avait notamment récompensé Arnaud Desplechin en 2015 pour "Trois souvenirs de ma jeunesse" ou "Les garçons et Guillaume, à table !" de Guillaume Gallienne, en 2013, et avait révélé Xavier Dolan en récompensant "J'ai tué ma mère", en 2009.