INTERVIEW Mathieu Amalric : "Pour mon père, la psychanalyse, c'était pour les fiottes !"

Par @pygrenu Rédacteur en chef de Culturebox
Mis à jour le 21/05/2013 à 15H40, publié le 21/05/2013 à 12H40
Mathieu Amalric et Arnaud Desplechin

Mathieu Amalric et Arnaud Desplechin

© France 3 / Culturebox

A l'occasion de la présentation de "Jimmy P." en compétition officielle à Cannes, Mathieu Amalric et Arnaud Desplechin répondent aux questions de Nathalie Hayter (France 3).

Mathieu Amalric : "Pour mon père, la psychanalyse, c'était pour les fiottes !" Mathieu Amalric : "Pour mon père, la psychanalyse, c'était pour les fiottes !"
Dans "Jimmy P.", Mathieu Amalric campe un extraordinaire anthropologue américain d'origine roumaine, qui se fait passer pour Français... Il a longuement travaillé cet accent inimitable. Il nous raconte sa réaction lorsque Arnaud Desplechin lui a proposé ce rôle de psychanalyste... Pas forcément évident pour lui, car dans la famille Amalric, la psychanalyse n'avait pas vraiment la cote... Amalric a dit oui, conscient d'explorer "une terre vierge" pour lui. 

Arnaud Desplechin, réalisateur du film, l'a choisi tout naturellement. "J'ai écrit le rôle pour lui. C'était presque une déclaration d'amour". Desplechin s'est lancé dans cette aventure américaine avec l'envie de grands espaces, de "découvrir des choses qu'(il) ne savait pas faire"... 

La fiche du film : 
Réalisateur : Arnaud Desplechin (France), avec : Benicio Del ToroMathieu AmalricElya Baskin - 2h00 - Sortie : 11 septembre 2013

Synopsis : Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, Jimmy Picard, un Indien Blackfoot ayant combattu en France, est admis à l’hôpital militaire de Topeka, au Kansas, un établissement spécialisé dans les maladies du cerveau. Jimmy Picard souffre de nombreux troubles : vertiges, cécité temporaire, perte d’audition... En l’absence de causes physiologiques, le diagnostic qui s’impose est la schizophrénie. La direction de l’hôpital décide toutefois de prendre l’avis d’un ethnologue et psychanalyste français, spécialiste des cultures amérindiennes, Georges Devereux. JIMMY P. (Psychothérapie d'un Indien des Plaines) est le récit de la rencontre et de l’amitié entre ces deux hommes qui n’auraient jamais dû se rencontrer, et qui n’ont apparemment rien en commun. L’exploration des souvenirs et des rêves de Jimmy est une expérience qu’ils mènent ensemble, avec une complicité grandissante, à la manière d’un couple d’enquêteurs.