"The Rover", une équipée sanglante dans le bush australien

Par @pygrenu Rédacteur en chef de Culturebox
Mis à jour le 02/06/2014 à 14H36, publié le 17/05/2014 à 14H08
Guy Pearce et Robert Pattinson dans "The Rover" de David Michôd

Guy Pearce et Robert Pattinson dans "The Rover" de David Michôd

© Metropolitan FilmExport

Pour son deuxième long-métrage, David Michôd a posé sa caméra dans un bush plus sauvage que jamais, après l'effondrement de l'économie mondiale. Ce film violent et surprenant, mené pied au plancher, ne manque pas d'atouts.

La note Culturebox
4 / 5                  ★★★★☆

Réalisé par David Michôd (Australie), avec Guy Pearce, Robert Pattinson, Scoot McNairy - 1h42 - Sortie : 4 juin 2014

Synopsis : Dix ans après l’effondrement de l’économie occidentale, les mines australiennes sont encore en activité, et cette industrie attire les hommes les plus désespérés et les plus dangereux. Là-bas, dans une société moribonde où survivre est un combat de chaque jour, plus aucune loi n’existe. Eric a tout laissé derrière lui. Ce n’est plus qu’un vagabond, un homme froid rempli de colère. Lorsqu’il se fait voler la seule chose qu’il possédait encore, sa voiture, par un gang, il se lance à leur poursuite. Son unique chance de les retrouver est Rey, un des membres de la bande, abandonné par les siens après avoir été blessé. Contraints et forcés, les deux hommes vont faire équipe pour un périple dont ils n’imaginent pas l’issue…
Bande-annonce de "The Rover" de David Michôd
Que veut cet homme ?  Récupérer sa voiture ? Bon, d'accord. Mais de là à abattre tous ceux qui entravent ses recherches… Le mystère va mettre du temps à se dissiper, dans les poussières de l'outback. Guy Pearce campe un invraisemblable et impavide taiseux, bientôt épaulé par le génial Robert Pattinson, naïf et émouvant. Entre les deux, ça balance dur : "Vous êtes de la même fente, c'est tout", assène le bourru au jeune homme pour le convaincre que son frère l'a trahi. 
L'affiche de "The Rover" de David Michôd

L'affiche de "The Rover" de David Michôd

© DR

Les cadavres s'accumulent, chez Michôd ça dézingue au moins autant que chez Tarantino. Il y a une arme dans chaque tiroir. L'image est belle, l'ambiance lourde et inquiétante. "The Rover" est un film à forte personnalité, que certains pourront trouver insupportable, en raison de sa violence gratuite notamment.
 
On pourra, surtout, y voir l'émergence d'un grand réalisateur, capable de tenir le rythme infernal d'un road-movie inspiré, cruel et parfois drôle. Très prometteur. 


 "The Rover" a été présenté à Cannes dans le cycle des Séances de Minuit,