Festival de Cannes 2014 : les premiers films dans les tuyaux

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Mis à jour le 28/12/2013 à 19H25, publié le 23/12/2013 à 17H12
L'installation du tapis rouge pour l'ouverture du 66e Festival de Cannes en 2013

L'installation du tapis rouge pour l'ouverture du 66e Festival de Cannes en 2013

© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

La rumeur commence à poindre sur les films sélectionnés au prochain Festival de Cannes qui se tiendra du 14 au 25 mai. Rien n'est encore bouclé, mais les noms d'habitués circulent, ainsi que des dates de sorties concomitantes qui ne font guère de doute. Kusturica, les frères Dardenne, Ken Loach, Cronenberg, Malick pourraient être de la partie. Encore ? Peut-être, mais comment passer à côté ?

Les anglo-saxons en force
Premier titre de la presse professionnelle, "Le Film français" vient de dévoiler ses pronostics pour cette 67e édition, et vu le sérieux du magazine, la source est fiable. Dans ses tuyaux, en tête, le nouveau film d'Emir Kusturica, déjà titulaire de deux Palmes d'or ("Papa est en voyage d'affaires" et "Underground"). Son titre : "L'Amour et la paix" ("On the Milky Way"), avec Monica Bellucci et le réalisateur, sur la mort d'un militaire en temps de guerre juste avant son mariage.
Monica Bellucci et Emir Kusturica, conférence de presse ""Sur la Voie lactée", 13 août 2013

Monica Bellucci et Emir Kusturica, conférence de presse ""Sur la Voie lactée", 13 août 2013

© ELVIS BARUKCIC / AFP
Deuxième possible troisième Palme envisageable, celle des frères Dardenne ("Rosetta", "L'Enfant") avec "Deux jours, une nuit", dont l'interprète principale n'est autre que Marion Cotillard. Un drame social, où une femme et son mari tentent en un week-end de convaincre des collègues de travail à renoncer à leur prime pour qu'elle garde son emploi.

Les Britanniques Ken Loach et Mike Leigh pourraient briguer, eux, une deuxième Palme, le premier avec "Jimmy's Hall", sur le seul Irlandais jamais déporté aux Etats-Unis, et le second avec "Mr. Turner", biopic sur le célèbre peintre anglais, projet que le metteur en scène porte en lui depuis des lustres. Toujours pendu à ses longs délais de postproduction, l'américain Terrence Malick pourrait être de la partie, après sa palme d'il y a trois ans ("Tree of Life"), avec "Knight of Cups", où sont réunis Christian Bale, Natalie Portman et Cate Blanchett, excusez du peu.
Timothy Spall dans "Mr. Turner" de Mike Leigh

Timothy Spall dans "Mr. Turner" de Mike Leigh

© Simon Mein/Thin Man Films
Paul Thomas Anderson ("There Will Be Blood"), est pronostiqué sur la Croisette avec "Vice caché" où sont rassemblés Joaquin Phoenix, Benicio Del Toro et Reese Witherspoon, dans un film noir situé à Los Angeles dans les années 70. Côté américain, l'acteur Tommy Lee Jones, déjà présent comme réalisateur en 2005 avec "Trois enterrements", a sous le coude "The Horsman" dans lequel il joue au coté de Meryl Streep un couple qui escorte trois femmes dérangées du Nebraska en Iowa.

Le Belge Michael R. Roskam, révélé par "Bullhead", a réalisé aux Etats-Unis "Animal Rescue", un thriller écrit par Dennis Lehan, l'auteur de "Mystic River", avec Noomi Rapace et Tom Hardy qui est également sur les starting-blocks. Difficile d'exclure de son côté le nouveau Woody Allen, "Magic in the Moonlight", tourné sur la Côte d'Azur l'été dernier avec Emma Stone et Colin Firth. 
Emma Stone et marcia Gay Harden dans "Magic in the Moonlight" de Woody Allen

Emma Stone et marcia Gay Harden dans "Magic in the Moonlight" de Woody Allen

© Gravier Productions
Toujours outre-Atlantique, le Canada pourrait se voir bien représenté avec Ryan Gosling et sa première réalisation, "How to Catch a Monster", un film fantastique où une mère et ses deux enfants découvrent une route menant à une ville sous-marine. Côté anglo-saxon, l'habitué Atom Egoyan se verrait bien en lice avec "Captives", sur un père en quête de son enfant enlevée, et le non moins récurrent David Cronenberg, avec "Maps to the Stars", où il retrouve  Robert Pattinson, aux côtés de Julianne Moore et John Cusack, sur l’univers d'Hollywood.
L'affiche de "Maps to the Stars" de David Cronenberg

L'affiche de "Maps to the Stars" de David Cronenberg

© Le Pacte
Côté francophone, Denis Arcand se verrait bien présenter "Deux nuits", avec Mélanie Thierry, sur une brève histoire d'amour, et Carole Laure, "Exit", alors que Xavier Nolan a "Mommy" dans ses cartons, sur une mère qui prend en charge un garçon difficile.

Les Français qui frappent à la porte
L'un des deux films sur Yves Saint-Laurent, "Saint-Laurent" signé Bertrand Bonello, avec Gaspard Ulliel, Jérémie Renier, Léa Seydoux, Louis Garrel, Amira Casar et Willem Dafoe, pourrait être de la partie, avec une sortie annoncée pour le 14 mai, jour d'ouverture du Festival. Le nouveau Guédiguian, "Le fil d'Ariane", calé au 18 juin, est également sur les rangs.
Gaspard Ulliel dans "Saint-Laurent" de Bertrand Bonello

Gaspard Ulliel dans "Saint-Laurent" de Bertrand Bonello

© Europarcorp
Très attendu, et annoncé pour l'édition 2013, "Bird People" de Pascale Ferran a pris son temps afin de se présenter en 2014. Le sujet se déroule en région parisienne, entre un aéroport et un hôtel international où se croisent les voyageurs et riverains, avec leurs espoirs, leurs doutes et l'irruption du surnaturel... André Téchiné pourrait faire partie de la fête s'il termine à temps son film avec Catherine Deneuve et Guillaume Canet, "L'Homme que l'on aimait trop", autour de l'affaire Agnès Le Roux, l'héritière du Palais de la Méditerranée, disparue à Nice et dont on n'a jamais retrouvé la trace.

Olivier Assayas, autre habitué, peaufine le montage de "Sils Maria", avec Juliette Binoche, un drame se déroulant dans le monde du spectacle, alors que Xavier Beauvois pourrait présenter, après "Des hommes et des dieux", en 2010, "La Rançon de la gloire", avec Benoît Poelvoorde et Roshdy Zem, un drame social où un duo de bras cassés décide de voler le cercueil de Charlie Chaplin contre rançon.
Michel Hazanavicius, réalisateur de "The  Artist"

Michel Hazanavicius, réalisateur de "The  Artist"

© Miguel Medina/AFP
Michel Hazanavicius retrouve son épouse Bérénice Béjo et Annette Bening dans "The Search", remake des "Anges marqués" (1948) de Fred Zinneman, transposé dans la seconde guerre de Tchétchénie. Christophe Honoré, déjà venu deux fois à Cannes, a sur le feu "Métamorphoses", dont on n’en sait guère plus que le titre.

Beaucoup de grands noms, donc, beaucoup de titres dans les tuyaux : résultat des courses en avril prochain, avec la conférence de presse de présentation du Festival.