Cannes 2013 "Omar" de Hany Abu-Assad, film palestinien à Un Certain Regard

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/05/2013 à 12H08, publié le 08/05/2013 à 11H15
Photo du film "Omar" de Heny Abu-Assad

Photo du film "Omar" de Heny Abu-Assad

© DR

Hany Abu-Assad est devenu en quelques années l'un des plus importants réalisateurs palestinien. Né à Nazareth et installé aux Pays-Bas, il a toujours cherché à comprendre la complexe histoire de son pays. Révélé par la semaine de la critique en 2002 pour "Le mariage de Rana" et Golden Globes du meilleur film étranger pour "Paradise Now" en 2006, il revient sur la croisette avec "Omar".

Réalisé par Hany Abu-Assad avec Waleed Zuaiter, Adam Bakri, Samer Bisharat ...
Palestine - 97 minutes
Sortie en salle le 9 octobre 2013

Synopsis : Trois amis d'enfance et une jeune femme se déchirent au cours de leur combat pour la liberté.

Cette année, deux films palestieniens sont présentés à Cannes. Un court venu de Gaza, "Condom Lead", sera en compétition pour la palme d'or du court-métrage tandis qu'"Omar" coucourra dans la catégorie "Un certain regard". Omar est le premier film entièrement financé par la jeune industrie du cinéma palestinien. L'acteur américano-palestinien Waleed Zuaiter de la série "Homeland" y tient l'un des rôles principaux.
Photo du film "Omar" d'Hany Abu-Assan

Photo du film "Omar" d'Hany Abu-Assan

© DR
Dans "Le mariage de Rana", Hany Abu-Assad dénonçait le poids de l'opression du père et de la société palestinienne traditionnelle et présentait l'itinéraire d'une jeune femme femme dans son combat pour l'indépendance et la liberté.
Avec le sensible mais implacable "Paradise Now" mettant en scène deux jeunes palestiniens s'apprêtant à comettre un attentat en Israël, drame intimiste plutôt que brûlot flamboyant,  il cherchait à comprendre sans excuser. "Omar", quant à lui, s'annonce comme un conte cruel au plus près du ressenti de ses personnages.
Le palestinien Hany Abu-Assad revient sur son expérience de réalisateur à la demande de la semaine de la critique.