Cannes 2013. Claire Denis revient à "Un certain regard" avec "Les salauds"

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/05/2013 à 12H03, publié le 09/05/2013 à 17H27
Chiara Mastroianni et Vincent Lindon dans "Les salauds" de Claire Denis

Chiara Mastroianni et Vincent Lindon dans "Les salauds" de Claire Denis

© Wild Bunch Distribution

Spécialiste des drames intimistes, Claire Denis n'est pas une étrangère à Cannes. En 1988, son premier film, "Chocolat", drame sur fond d'Afrique coloniale est directement propulsé dans la sélection officielle à Cannes. Présidente du jury Un certain regard en 2010, elle participe pour la 2e fois à cette sélection avec "Les salauds" après "J'ai pas sommeil".

Réalisé par Claire Denis avec Vincent Lindon, Chiara Mastroianni, Michel Subor, Alex Descas, Lola Creton ...
France - 120 minutes
En salles prochainement

Synopsis : Pour venger sa soeur, Marco se rapproche de Raphaëlle, la maîtresse d'un puissant homme d'affaires qui a causé la ruine de l'entreprise familiale. Mais très vite, l'histoire se complique car ses proches ne lui ont pas tout dit et la jeune femme n'est pas insensible à ce voisin tombé du ciel.

D'abord assistante réalisatrice, Claire Denis a fait ses premières armes au cinéma aux côtés de réalisateurs prestigieux comme Robert Enrico, Jacques Rivette ou encore Wim Wenders. Après "Chocolat" en 1988, une belle fable sur la passion où elle offre un rôle marquant à François Cluzet, elle est remarqué à Cannes en 1994 pour "J'ai pas sommeil ", récit choral sur la misère et la complexité de l'homme.
En 2000, elle revient à Cannes pour une séance de minuit mémorable avec "Trouble every day", violent et dérangeant décrivant les ravages de la passion amoureuse, porté par un énigmatique Vincent Gallo.
Bande annonce du film "Trouble every day"
Claire Denis propose une réalisation d'une grande sobriété où les non dits font sens. En disciple de Wenders et Jarmush et inspirée par le travail d'Ozu, elle se fait le chantre d'un cinéma qui fait confiance à l'image, où les dialogues viennent se greffer après l'établissement d'une ambiance dans le cadre.
"Le chocolat" est l'un des films les plus symptômatiques du travail de Claire Denis. Gageons que Les salauds, qui marque les retrouvailles de Lindon et Mastroianni après "Augustine", sache trouver le bon équilibre entre poésie du réel et violence des rapports humains. 
Bande annonce de "Chocolat" de Claire Denis