Cannes 2016. "Elle" : Paul Verhoeven embarque Isabelle Huppert dans une histoire vénéneuse

Par @pygrenu Rédacteur en chef de Culturebox
Mis à jour le 23/05/2016 à 15H58, publié le 21/05/2016 à 08H51
"Elle" de Paul Verhoeven

"Elle" de Paul Verhoeven

© SBS Distribution

Isabelle Huppert est ambigüe à souhait dans le film de Paul Verhoeven adapté du roman de Philippe Djian "Oh…".

La note Culturebox

3
3/5
Pour son premier tournage en France, le réalisateur de "Basic Instinct" n'a pas changé sa marque de fabrique : un film coup de poing doté d'une héroïne forte, qui, dans un tourbillon d'ambigüités, ne perd jamais le contrôle. Michèle, une femme déterminée, chef d'entreprise, solidement campée par Isabelle Huppert, est victime d'un viol.
Isabelle Huppert dans "Elle" de Paul Verhoeven © SBS Distribution
Sa réaction n'est pas celle qu'on imagine. Elle ne change rien à sa vie ne porte pas plainte et coupe court aux messages compassionnels de ses amis. Physiquement abîmée, Michèle semble totalement épargnée sur le plan mental. Pour tout dire, son attitude dérange. Au point qu'on en arrive à imaginer que ce qu'elle a vécu relève peut-être du fantasme, du scénario. Et lorsqu'elle cherche à renouer le contact avec son agresseur, ses motivations restent équivoques.

De surcroît, Michèle n'est pas sympathique. Elle est très perso. Capable de jouer les uns contre les autres, observant toujours une distance glacée avec son entourage, y compris son fils, son amant ou sa meilleure amie. 

La rencontre entre le cinéaste néerlandais, réputé pour ses films violents ou provocateurs ("Robocop", "Total Recall", "Showgirls"…) et un plateau d'excellents acteurs français (Isabelle Huppert, Laurent Lafitte, Anne Consigny, Charles Berling…) produit un résultat assez convaincant. "Elle", adapté du roman de Philippe Djian "Oh…", n'est pas la production la plus sanglante du "Hollandais violent", mais le film porte avec lui un halo d'ambigüité saisissant. Laurent Lafitte, par exemple, est longtemps présenté comme un gendre idéal, exagérément lisse et sans personnalité, avant de se révéler sombre et complexe.
"Elle" de Paul Verhoeven - © SBS Production

Verhoeven avait prévu initialement de tourner ce film aux Etats-Unis. Mais, raconte-t-il, "on s'est rendus compte qu'aucune comédienne américaine n'accepterait de jouer dans un film aussi amoral". En France, Isabelle Huppert ne s'est pas fait prier. Et c'est tant mieux. Personne sans doute, n'aurait pu, incarner mieux qu'elle ce personnage sulfureux. Sa performance lui ouvre l'accès au club très fermé des comédiennes en lice pour le prix d'interprétation. 

LA FICHE

Thriller français de Paul Verhoeven – Avec Isabelle Huppert, Laurent Lafitte, Virginie Efira, Anne Consigny, Charles Berling et Judith Magre – Durée : 2h10 - Sortie : 25 mai 2016
Synopsis : Michèle fait partie de ces femmes que rien ne semble atteindre. À la tête d'une grande entreprise de jeux vidéo, elle gère ses affaires comme sa vie sentimentale : d'une main de fer. Sa vie bascule lorsqu’elle est agressée chez elle par un mystérieux inconnu. Inébranlable, Michèle se met à le traquer en retour. Un jeu étrange s'installe alors entre eux. Un jeu qui, à tout instant, peut dégénérer.