"Alive in France" de Abel Ferrara : autoportrait en bluesman

Par @Culturebox
Mis à jour le 27/05/2017 à 19H39, publié le 20/05/2017 à 22H06
Abel Ferrara et ses musiciens sur scène

Abel Ferrara et ses musiciens sur scène

© Abel Ferrara

La Quinzaine des Réalisateurs 2017 présente "Alive in France" un film musical français d'Abel Ferrara. Le réalisateur, qui est aussi musicien, a filmé la tournée qu'il a effectuée en France avec son groupe. Blues, rock, et vie de famille : la tournée côté cour avec le réalisateur et chanteur déjanté. Une bouffée d'énergie pure.

La note Culturebox

4
4/5
Si Abel Ferrara a écrit des chansons avec les musiciens de son groupe, c'est d'abord pour une raison d'économie. Il ne disposait pas d'un budget suffisant pour acheter des morceaux destinés à la bande sonore de ses films, alors il a décidé de les signer lui-même. "Sinon, on aurait pris les meilleures chansons des Stones !" 

A l'occasion d'une retrospective de son oeuvre à la cinémathèque de Toulouse, en octobre 2016, il a traversé l'Atlantique avec ses musiciens (enfin, presque tous, le batteur n'a pas pu embarquer... passeport douteux !), sa femme et sa fille encore bébé. Chaque soir, avant la projection, le groupe donnait un concert. Une tournée qui s'est poursuivie à Paris.
Cristina Chiriac, l'épouse de Ferrara, sur scène

Cristina Chiriac, l'épouse de Ferrara, sur scène

© Abel Ferrara
Une tournée filmée, c'est souvent un plaisir pour les admirateurs du groupe ou de l'artiste et un pensum pour le reste du public. Sauf que dans le cas de "Alive in France", la plus grande partie des spectateurs découvre la facette musicale de Ferrara. Et la surprise est de taille. Non seulement ses musiciens sont excellents, mais les chansons et Ferrara lui-même apparaissaient dignes des plus grands bluesmen.
Abel Ferrara à Cannes le 20 mai 2017 entre Cristina Chiriac et Joe Delia

Abel Ferrara à Cannes le 20 mai 2017 entre Cristina Chiriac et Joe Delia

© Jean-François Lixon

Tout bouge

La réalisation, volontairement approximative, est très "rock'n roll". Tout à l'épaule, tant pis pour les règles de montage, c'est l'énergie qui compte, alors tout est permis.

Tout bouge, zoome et "panote" à l'inspiration et c'est très bien comme ça. Le récit passe constamment de la scène (géniale chanson "Bad Lieutenant" tirée du film du même titre) à la vie de groupe, avec épouse et bébé. Rencontre avec spectateurs toulousains et balades dans les rues de la ville rose. Ferrara se révèle un type épatant, chaleureux, père attentionné, mari attentif et déconneur patenté.  On est loin des documentaires classiques autour des groupes de rock. "Alive in France" est un vrai film de cinéaste qui ne cherche pas à vendre le prochain CD live. On l'achètera quand même !
Abel Ferrara à Cannes le 20 mai 2017

Abel Ferrara à Cannes le 20 mai 2017

© Jean-François Lixon

Abel Ferrara avait provoqué un petit événement à Cannes il y a trois ans en présentant "Welcome to New York" avec Gérard Depardieu à propos de l'affaire DSK.

"Alive in France"
Film français documentaire musical d'Abel Ferrara
1h19
Date de sortie en France non déterminée

Synopsis

Abel Ferrara intervient dans une rétrospective de ses films durant le festival Addiction à l’œuvre et donne une série de concerts, en France, dédiés aux chansons et à la musique de ses films. Les préparatifs de ces événements avec sa famille et ses amis forment le matériau de cet autoportrait, montrent une autre facette du réalisateur de Bad Lieutenant et The King of New York. Sur scène, au Metronum à Toulouse et au Salò Club à Paris en octobre 2016, Ferrara est rejoint par des complices, parmi lesquels : le compositeur Joe Delia, l’actrice Dounia Sichov, l’acteur-chanteur Paul Hipp et sa propre épouse, l’actrice Cristina Chiriac.

Abel Ferrara filme le public de la Quinzaine des Réalisateurs

Abel Ferrara filme le public de la Quinzaine des Réalisateurs

© Jean-François Lixon