Cannes 2015 : "La loi du marché" offre son baptême cannois à Stéphane Brizé

Par @Culturebox
Mis à jour le 19/05/2015 à 16H06, publié le 07/05/2015 à 17H30
Vincent Lindon campe un chômeur qui retrouve un travail dans la sécurité d'un supermarché

Vincent Lindon campe un chômeur qui retrouve un travail dans la sécurité d'un supermarché

© Nord-Ouest Films - Arte France Cinéma

Grâce à son film "La loi du marché", le discret réalisateur français Stéphane Brizé se voit pour la première fois concourir en compétition officielle du Festival de Cannes. Il retrouve pour la troisième fois Vincent Lindon, tête d'affiche.

Chômage, précarité, grandes surfaces. Des thématiques dans l'air du 7e art. Après les frères Dardenne en 2014 ("Deux jours, une nuit") avec Marion Cotillard) et Louis-Julien Petit en début d'année ("Discount"), c'est au tour de Stéphane Brizé de se prêter à l'exercice du film social. Dans "La loi du marché", sélectionné en compétition officielle, il offre à Vincent Lindon le rôle d'un "quinca" en situation de chômage de longue durée qui finit par retrouver un emploi comme chef de la sécurité d'un supermarché.

 

Contrairement aux trois autres cinéastes français en lice pour la Palme d'or, Stéphane Brizé est le seul à ne pas encore avoir foulé le tapis rouge. Une grande première donc pour le réalisateur de "Mademoiselle Chambon" qui colabore de nouveau avec Vincent Lindon. L'acteur au physique d'ouvrier, abonné au drame social, ne sera quant à lui pas vraiment dépaysé à Cannes. Pour rappel, celui que l'on a pu voir récemment dans "Journal d'une femme de chambre" au côté de Léa Seydoux (adaptation dans laquelle il était déjà adepte de la moustache) a fait ses armes dans la compétition avec "Un homme amoureux" de Diane Kurys, en 1997. S'en sont suivis "La Moustache" (tiens donc) à la Quinzaine des réalisateurs en 2005 ainsi que "L'École de la chair" en 1998, "Selon Charlie" en 2006, et "Pater" en 2011 pour ce qui est de la compétition officielle.

 

Thierry (Vincent Lindon) se retrouve face à un dilemme moral

Thierry (Vincent Lindon) se retrouve face à un dilemme moral

© Nord-Ouest Films - Arte France Cinéma



Une approche documentaire

Hormis Vincent Lindon, le réalisateur rennais a essentiellement fait appel à des comédiens non professionnels. Outre les employés de supermarchés qui occupent le même poste dans la vie qu'à l'écran, Xavier Mathieu, leader CGT médiatisé au moment de la fermeture de l'usine Continental en 2010, tient un rôle dans le film. Mais pas question de connaître ses répliques par coeur. Les comédiens ont été contraints de tourner des scènes découvertes au dernier moment, souci de réalisme. De ce point de vue, Stéphane Brizé a tenu à travailler avec Éric Dumont, chef opérateur issu du documentaire.

Reportage :S.Gorny, A. Berthiau, L.Linot, C.Beavalet


La loi du marché

De Stéphane Brizé (France), avec: Vicent Lindon, Yves Ory, Karine de Mirbeck, Éric Dumont - Sortie: 19 mai 2015. 

Synopsis
À 51 ans, après 20 mois de chômage, Thierry  est embauché dans une grande surface qui le met bientôt face à un dilemme moral. Pour garder son emploi, peut-il tout accepter y compris d'espionner ses collègues ?