Cannes 2015 : Jia Zhang-Ke, une quatrième nomination avec "Moutains May Depart"

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/05/2015 à 19H06, publié le 11/05/2015 à 17H01
Zhao Tao avait déjà tourné dans "A Touch of Sin" de Jia Zhang-Ke, Prix du scénario en 2013

Zhao Tao avait déjà tourné dans "A Touch of Sin" de Jia Zhang-Ke, Prix du scénario en 2013

© Ad Vitam

"Moutains May Depart" a été sélectionné cette année en Compétition du 68e Festival de Cannes. Son réalisateur, Jia Zhang-Ke, pourrait rafler la Palme d'Or deux ans après avoir remporté le Prix du scénario pour "A Touch of Sin".

Pas de bande annonce officielle mais déjà scruté attentivement. Dans quelques jours, "Moutains May depart" fera partie des dix-neufs films en Compétition qui seront projetés dans les salles obscures de la Croisette. Le réalisateur de "Still Life", par ailleurs membre du Jury (présidé par la Néo-zélandaise Jane Campion) en 2014, est donc de nouveau de la partie. Il avait marqué l'édition 2013 de sa fresque en quatre actes sur le Chine contemporaine : "A touch of Sin" (Prix du scénario et Prix du Jury Étudiant au Festival du Film d'Histoire de Pessac). 

Issu de la sixième génération de réalisateurs chinois appelée "underground", Jia Zhang-Ke, dont l'approche documentaire nourrit ses fictions, raconte une nouvelle fois sa Chine natale. "Moutains May Depart" retrace l'existence d'une jeune fille (Zhao Tao) sur un quart de siècle, ses illusions, ses amours, sa relation avec son fils, dans un pays en pleine mutation. 

Le film aborde notamment l'histoire d'un couple sur plusieurs années

Le film aborde notamment l'histoire d'un couple sur plusieurs années

© Ad Vitam


Moutains May Depart

De Jia Zhang-Ke (Chine), avec Zhao Tao - 2h00, Date de sortie: 9 décembre 2015. 

Synopsis

Chine, fin 1999. Tao, une jeune  fille de Fenyang est courtisée par ses deux amis d’enfance, Zang et Lianzi. Zang, propriétaire d'une station-service, se destine à un avenir prometteur tandis que Liang travaille dans une mine de charbon. Le cœur entre les deux hommes, Tao va devoir faire un choix qui scellera le reste de sa vie et de celle de son futur fils, Dollar.