L'hommage de Cannes aux frères Lumière et à leur Cinématographe

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/05/2015 à 15H51, publié le 15/05/2015 à 15H38
"La sortie des usines", un des plus célèbres films des frères Lumière, d'une durée de 38 secondes !

"La sortie des usines", un des plus célèbres films des frères Lumière, d'une durée de 38 secondes !

© Institut Lumière

A l’occasion des 120 ans de la naissance du Cinématographe, le Festival de Cannes a rendu hommage aux frères Lumière. Sans eux, le festival n’existerait pas. Au-delà de l’aspect technique, les deux ingénieurs et notamment Louis Lumière, étaient aussi des cinéastes à part entière. Le public cannois va redécouvrir une partie de leurs films restaurés et projetés dans le Grand Théâtre Lumière.

Lors de la cérémonie d’ouverture du 68e Festival de Cannes, le chef de cérémonie, Lambert Wilson, a rendu un hommage appuyé aux femmes qui ont marqué l’histoire du cinéma. Mais il a aussi salué les Frères Lumière et leur fameux Cinématographe qui fête cette année ses 120 ans.

En février 1895, les deux frères déposaient un brevet pour "un appareil servant à l’obtention et à la vision des épreuves chronophotographiques" avant d’organiser le 22 mars de la même année une première projection publique gratuite. "La sortie des usines", un film de 38 secondes, connut un véritable succès, ce qui poussa Auguste et Louis à débuter l’exploitation commerciale de l’appareil le 28 décembre 1895. Ce jour-là, les deux ingénieurs et cinéastes organisèrent la première séance de cinéma payante au Grand Café à Paris.
 
Mais ce qu’on ignore souvent, ce sont les liens qui unissent le Festival de Cannes à Louis Lumière. Il aurait dû présider le tout premier Festival de Cannes en 1939. Mais la guerre en a décidé autrement...

Reportage    : J. Sauvadon / L. Crozat / F. Gramond
"Lumière ! ", c'est le titre d'un film de 93 minutes qui est en fait un montage de 114 films restaurés, des films réalisés par Louis Lumière et ses opérateurs entre 1895 et 1905. On retrouve bien sûr les incontournables "Sortie d'usine" et  "L'Arroseur arrosé" (la première fiction de cinéma) mais aussi des oeuvres méconnues du grand public. Et pourtant, tout ce que le cinéma compte de trucages, effet de travelling, mise en scène, est déjà dans ces films restaurés en 4K (Ultra Haute Définition).

Le film sera projeté dimanche 17 mai au Grand Théâtre Lumière dans le cadre de Cannes Classics, dont le réalisateur Costa-Gavras est cette année l'invité d'honneur.