Cannes 2016 : "Money Monster", George Clooney et Julia Roberts dans la tempête financière

Par @pygrenu Rédacteur en chef de Culturebox
Mis à jour le 12/05/2016 à 07H56, publié le 12/05/2016 à 07H42
George Clooney et Julia Roberts dans "Money Monster"

George Clooney et Julia Roberts dans "Money Monster"

© Sony Pictures Releasing GmbH

Jodie Foster signe un thriller bien charpenté sur les dérives de la finance. Un petit épargnant floué prend en otage le présentateur télé qui lui avait conseillé d'investir dans un groupe finalement victime d'un trou d'air. George Clooney, soutenu par Julia Roberts dans l'oreillette, est une fois de plus impeccable.

La note Culturebox

3
3/5
"Votre argent a intérêt à bouger vite" clame Lee Gates, regard caméra et sourire carnassier. Gates (George Clooney), c'est la star des petits épargnants. Tous les jours à heure fixe, il fait le show, à la manière d'un prédicateur. Sa religion, c'est le dollar. Le public l'adore. Il a le nez creux, souvent de bons tuyaux. C'est l'ami qui vous veut du bien.

Sauf que cette fois Lee Gates vient de déraper. Gravement. Le gourou a proclamé toute sa confiance dans les performances d'une société prometteuse… dont le cours vient de s'effondrer. Explications alambiquées, un algorithme défaillant serait à l'origine du trou d'air. Beaucoup de téléspectateurs ont mis toutes leurs économies dans cette affaire, les yeux fermés, nourrissant déjà de grands projets avec la plus-value qui s'annonçait. Et les voilà rincés.

Tel Kyle, ce jeune futur papa qui a misé en douce toutes les économies du couple, sans en parler à madame. Kyle est enragé, il veut comprendre. Son plan : prendre en otage l'homme qui l'a envoyé droit dans le mur. Et ce sera en direct, sous l'œil des caméras.
Jack O'Connell et George Clooney dans "Money Monster"

© Sony Pictures Releasing GmbH

Jodie Foster mène parfaitement sa barque : le rythme de ce "Money Monster" fait sa force. Un vrai bon suspense, servi par des comédiens bien dirigés au premier rang desquels George Clooney, Julia Roberts (parfaite dans le rôle de la réalisatrice qui murmure à l'oreille de l'otage) mais aussi Jack O'Connel, preneur d'otage dépassé par les événements.

Grosse production américaine, "Money Monster" dénonce gentiment les folies du système financier avant de nous délivrer une morale consensuelle : le système n'est pas responsable, ce sont les petits malins qui l'ont perverti qui sont coupables de ce drame économique. Ce n'est donc pas un brulôt anti-capitaliste, mais un film malin qui lève le voile sur le grand magma financier qui a pris possession de la planète.

La fin est un cran en dessous, devenant plus caricaturale avec un méchant très méchant, qui finit par se faire botter le derrière façon Guignol. Wall Street peut respirer : après la poussée de fièvre, les affaires continuent.
"Money Monster". © Sony Pictures Releasing GmbH

LA FICHE

Thriller américain de Jodie Foster – Avec : George Clooney, Julia Roberts et Jack O'Connell – Durée : 1h35 – Sortie : 12 mai 2016 Synopsis : Lee Gates est une personnalité influente de la télévision et un gourou de la finance à Wall Street. Les choses se gâtent lorsque Kyle, un spectateur ayant perdu tout son argent en suivant les conseils de Gates, décide de le prendre en otage pendant son émission, devant des millions de téléspectateurs…