Adèle Exarchopoulos et Louis Garrel à la 54e sélection de la Semaine de la critique à Cannes

Par @Culturebox
Mis à jour le 20/04/2015 à 19H10, publié le 20/04/2015 à 15H53
L'affiche de la 54e Semaine de la critique (2015)

L'affiche de la 54e Semaine de la critique (2015)

© DR

Charles Tesson, délégué général de la Semaine de la critique, qui se tient du 13 au 24 mai à Cannes, a présenté lundi la 54e sélection de la plus ancienne sélection parallèle du Festival de Cannes. Onze premiers ou seconds longs-métrages et dix courts-métrages compose le programme avec 13 pays représentés.

"La tonalité générale par rapport à l'an dernier, c'est qu'il y a beaucoup plus de premiers films", soit 9 sur 11, a déclaré Charles Tesson. "Il y a aussi pas mal de films français", a-t-il ajouté, expliquant que c'était "une très belle année pour le cinéma français". Constat déjà exprimé par Thierry Frémaux lors de l'annonce de la sélecton officielle du Festival
Charles Tesson présente la 54e Semaine de la critique (2015)
La compétition

Sept films participe de la compétition, accompagnés à chaque projection d'un court ou moyen métrage, au nombre de dix cette année.

"Sleeping Giant", est un premier film canadien d’Andrew Cividino. Trois adolescents entretiennent des liens  déploie en vacances au bord d'un lac, plongés ddans une nature grandiose dont il défient les lois, tout comme celles de adultes dont ils se méfient.

Seul long métrage français en compétition, le film de guerre "Ni le ciel, ni la terre" de Clément Cogitore, avec Jérémie Rénier, Kévin Azaïs, Swann Arlaud et Finnegan Oldfield, décrit le quotidien de soldats français en Afghanistan, isolés et confrontés à des disparitions mystérieuses.

Deux comédies noires seront aussi en lice. L'une palestinienne, "Dégradé", des frères Arab et Tarzan Abunasser, dresse un portrait de femmes coincées dans un salon de coiffure à Gaza. La seconde, américaine, "Krisha" de Trey Edward Shults, est une plongée au coeur d'un conflit familial grinçant.

Deux films latino-américains seront présentés: "Paulina", deuxième film de l'Argentin Santiago Mitre, sur une femme engagée, et "La Tierra y la sombra" du Colombien César Augusto Acevedo, qui se déroule au coeur d'une plantation de canne à sucre.

"Mediterranea" nous emmène dans la vie de deux migrants africains alors qu’ils débarquent en Italie. Ensemble ils vont tenter de s’adapter à cette nouvelle vie où ils seront confrontés à des choix différents pour accomplir leur propre idéal. Le parcours de ces deux amis interroge l’exil, ses espoirs et ses déceptions. 

Les films hors compétition

Le deuxième long métrage d'Elie Wajeman ("Alyah") "Les Anarchistes", fera l'événement avec Adèle Exarchopoulos et Tahar Rahim, et sera présenté en ouverture. Ce film historique sur l'engagement et la révolte raconte l'histoire d'un brigadier choisi en 1899 pour infiltrer un groupe d'anarchistes à Paris.

Le premier film de l'acteur Louis Garrel, "Les Deux Amis", comédie sous influence de la Nouvelle vague sur un trio amoureux avec Vincent Macaigne, Louis Garrel et Golshifteh Farahani, sera projeté en Séance spéciale.

Le film sud-coréen "Coin Locker Girl" de Han Jun-hee sera également présenté en séance spéciale.

Dernier film français, "La Vie en grand" de Mathieu Vadepied, comédie populaire sur deux enfants en banlieue, sera projeté en clôture.