Cannes 2015 : Isabelle Huppert, Gabriel Byrne et Vincent Lindon sur les marches

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Publié le 18/05/2015 à 07H12
Isabelle Huppert et Gabriel Byrne dans "Plus fort que les bombes" de Joachim Trier

Isabelle Huppert et Gabriel Byrne dans "Plus fort que les bombes" de Joachim Trier

© Memento Films

Belle affiche sur le tapis rouge ce soir, avec Isabelle Huppert et Gabriel Byrne qui présentent "Plus fort que les bombes" de Joachim Trier, et Vincent Lindon pour "La loi du marché" de Stéphane Brizé. C'est toutefois, le film d'animation Disney/Pixar, "Vice-Versa", projeté hors compétition, qui assure la montée des marches de 19h00. Mais qui sera sur ces marches, sinon des personnages virtuels ?

Vice-Versa

C'est tout de même étrange que des acteurs de la trempe d'Isabelle Huppert, Gabriel Byrne ou Vincent Lindon se fassent reléguer en projection d'après-midi ou en deuxième partie de soirée, au profit d'un film d'animation américain, malgré tout le respect que l'on peut lui devoir. D'autant que "Vice-Versa" n'est pas dans la course à la Palme. Il est toutefois entouré d'une bonne réputation, par son sujet, visualisant les émotions d'une petite fille soumise aux émotions suite à un changement de vie.


Plus fort que les bombes

Troisième film de Joachim Trier, "Plus fort que les bombes" brille par  sa distribution prestigieuse. Si Isabelle Huppert est une habituée de la Croisette, c'est une première pour l'Irlandais Gabriel Byrne, comme pour l'Américain Jesse Eisenberg. Le réalisateur norvégien Joachim Trier s'était quant à lui fait remarqué avec "Oslo 31 août", librement adapté du "Feu Follet" de Drieu la Rochelle, projeté à Un certain regard en 2011. Il  était revenu à Cannes en 2014 comme juré dans la catégorie Courts-métrages et à la Cinéfondation.

David Druid et Gabriel Byrne dans "Plus fort que les bombes" de Joachim Trier

David Druid et Gabriel Byrne dans "Plus fort que les bombes" de Joachim Trier

© Memento Films

 

La loi du marché

Enfin "La loi du marché" voit Stéphane Brizé ("Mademoselle Chambon") pour la première fois en compétition, alors qu'il retrouve pour la troisième fois Vincent Lindon en tête de distribution.  Il lui offre le rôle d'un "quinca" en situation de chômage de longue durée qui finit par retrouver un emploi comme chef de la sécurité d'un supermarché. C'est un habitué de Cannes, puisque en compétition avec "Un homme amoureux" de Diane Kurys, en 1997. S'en sont suivis "La Moustache" à la Quinzaine des réalisateurs en 2005 ainsi que "L'École de la chair" en 1998, "Selon Charlie" en 2006, et "Pater" en 2011 pour ce qui est de la compétition officielle


Apichatpong Weerasethakul à Un certain regard


Mais il ne faudrait pas laisser passer cette journée de lundi sans signaler la projection du nouveau film du Thaïlandais Apichatpong Weerasethakul, Palme d'or en 2010 avec "Oncle Boonmee", dans la section Un certain regard. "Cemetrery of Splendour" s'annonce dans la continuité de ses films précédents, pleins de magie et de mysticisme.
 

"Cemetery of Splendour" : extrait