Festival de Cannes : en attendant la sélection, les pronostics vont bon train

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/04/2015 à 17H04, publié le 04/04/2015 à 15H42
La palme du Festival de Cannes.

La palme du Festival de Cannes.

© DR

C'est le 16 avril que sera annoncée la sélection officielle des films en compétition au prochain festival de Cannes. En attendant, les pronostics vont bon train. Arnaud Desplechin ? Gus Van Sant ? Jacques Audiard ? Nanni Moretti ? Voici un aperçu des prétendants à la montée des marches les plus cités.

La sélection est encore en cours

"Il n'y a pas plus d'un tiers de la sélection définitivement arrêté", a prévenu mercredi le délégué général du festival Thierry Frémaux, en charge de ce choix délicat. "On voit les films jusqu'à la fin", a-t-il précisé alors que quelque 1.800 films ont été envoyés au festival.

Jusqu'ici, un seul film a déjà été annoncé par le Festival: "Mad Max: Fury Road", 4e opus de la saga futuriste signée George Miller, présenté en avant-première mondiale le 14 mai hors compétition.

Thierry Frémaux et le nouveau président du festival Pierre Lescure lèveront le voile le 16 avril sur la vingtaine de longs métrages du monde entier en compétition cette année pour la Palme d'or, selon un mélange de glamour et d'exigence.

Ils rendront aussi publique la liste des films présentés hors compétition ou dans la section "Un certain regard", dénicheuse de talents du plus grand rendez-vous planétaire du 7e art, qui se déroulera du 13 au 24 mai.
"Trois souvenirs de ma jeunesse" d'Arnaud Desplechin fait partie des possibles films de la sélection 2015
Pronostics chez les réalisateurs français

Pour les prétendants français à la Palme d'or, plusieurs noms sont avancés dans les milieux du cinéma, dont celui de Jacques Audiard, déjà trois fois en course avec "Regarde les hommes tomber", "Un Prophète" et "De Rouille et d'os". Il pourrait être à nouveau en lice avec "Erran", drame sur fond de choc des cultures librement inspiré des "Lettres Persanes" de Montesquieu.

Après "Jimmy P.", en compétition en 2013, Arnaud Desplechin pourrait aussi être de retour avec "Trois Souvenirs de ma jeunesse", un "préquel" (dont l'action se situe avant) de son célèbre film de 1996 "Comment je me suis disputé...(ma vie sexuelle)". Ce nouvel opus avec Mathieu Amalric met en scène l'enfance et la jeunesse de Paul Dédalus, prof de philo normalien trentenaire dans le film de 1996.

Maïwenn, prix du jury en 2011 pour "Polisse", aurait des chances de revenir avec "Mon Roi", avec Vincent Cassel et Emmanuelle Bercot. Douze ans après son dernier film, Jean-Paul Rappeneau pourrait être sélectionné pour "Belles Familles" avec Karin Viard et Mathieu Amalric, Valérie Donzelli pour "Marguerite et Julien" et Gaspard Noé pour "Love".

Suppositions du côté des cinéastes Américains

L'Amérique du Nord devrait aussi être comme chaque année bien représentée,avec quelques poids lourds comme "Sea of Trees" de Gus Van Sant (Palme d'or en 2003 pour "Elephant") avec Matthew McConaughey et Naomi Watts, "Irrational Man" de Woody Allen avec Joaquin Phoenix ou "Midnight Special" de Jeff Nichols ("Take Shelter", "Mud") avec Kirsten Dunst et Adam Driver ("Girls").

Cate Blanchett et Rooney Mara pourraient aussi monter les marches pour "Carol" de Todd Haynes et Charlize Theron, Javier Bardem et Adèle Exarchopoulos pour "The Last Face" de Sean Penn.

Pour l'Amérique Latine, l'Argentin Pablo Trapero serait bien placé avec son thriller "El Clan". Côté animation, la Croisette pourrait accueillir "Le Petit prince" de Mark Osborne, adaptation aux 60 millions d'euros de budget du célèbre livre d'Antoine de Saint Exupéry, ou le dernier Pixar "Vice Versa" 
"Regression" d'Alejandro Amenabar, un thriller avec Emma Watson
Nanni Moretti et Hou Hsiao-hsien parmi les autres pressentis

Pour le reste du monde, l'Italie pourrait revenir en force avec "Mia Madre" de Nanni Moretti (Palme d'or en 2001 avec "La Chambre du fils"), "La Giovinezza" de Paolo Sorrentino ou "Il Racconto dei racconti" de Matteo Garrone avec Salma Hayek.

L'Espagne pourrait être représentée par le thriller "Regression" d'Alejandro Amenabar avec Emma Watson et Ethan Hawke, la Norvège par "Louder Than Bombs" de Joachim Trier ("Oslo, 31 août") avec Jesse Eisenberg, Gabriel Byrne et Isabelle Huppert et la Grèce par "The Lobster" de Yorgos Lanthimos avec Colin Farrell, Rachel Weisz et Léa Seydoux.

Quant à l'Asie, elle pourrait voir revenir des habitués: le Thaïlandais Apichatpong Weerasethakul ("Oncle Boonmee") pour "Love in Khon Kaen", le Taïwanais Hou Hsiao-hsien pour "The Assassin", le Japonais Hirokazu Kore-Eda pour "Kamakura Diary" ou sa compatriote Naomi Kawase pour "Sweet Red Bean Paste".