"Ecrans Juniors" de Cannes : quand les collégiens deviennent jury

Par @Culturebox
Publié le 26/05/2013 à 18H45
Les collégiens du collège Gérard Philipe à Cannes

Les collégiens du collège Gérard Philipe à Cannes

© Capture d'écran Culturebox

Les fans de "Twilight" et autres niaiseries pour ados prépubères peuvent aller se rhabiller, le cinéma jeune public a encore de belles heures devant lui. Loin des modes passagères et des nanars hollywoodiens (et français), une classe du collège Gérard Philipe de Cannes a été sélectionnée pour devenir jury d'une sélection cannoise un brin particulière, les films étant destinés aux 13-15 ans.

On connaissait les classes de lycées option cinéma regroupant la crème de la crème des cinéphiles de demain. Mais à Cannes, c'est encore plus tôt qu'on inculque à nos jeunes l'amour du cinéma et une amorce d'esprit critique, celui-ci ne pouvant se développer qu'avec le temps.

L'éducation nationale a lancé un programme visant à nourrir à coups de débats, d'ateliers critiques et pratiques de jeunes collégiens désireux de s'initier intelligemment au monde du cinéma. Forts de leur apprentissage, nos jeunes critiques en herbe se rendent au festival pour juger d'une sélection éclectique qui porte un regard certain sur la jeunesse contemporaine. 

Reportage de M. Roubaud-Soutrelle


A l'heure où le cinéma est envahi d'adaptations de bouquins pour la jeunesse et de dessins animés pas toujours très fute-fute, les jeunes doivent être prêts à recevoir le flot d'images déferlant dans ce que certains appellent même la civilisation des images. Dans ces conditions, le cinéma peut avoir un véritable intérêt éducatif, à condition d'apprendre à regarder. Différents types de films, sélectionnés dans tous les plus grands festivals de cinéma mondiaux, rivaliseront pour conquérir leur coeur des collégiens.

Ils viennent de sortir de la projection de "Blackbird" de Jason Buxton, l'histoire d'un jeune canadien injustement accusé de fomenter un massacre dans son collége, dans la lignée de "Elephant", "We need to talk about Kevin" et "Bowling for Columbine". L'occasion de rélféchir ensemble sur la violence et le mal-être chez les jeunes à travers le prisme cinématographique.
 

Bande annonce du film "Blackbird" en VO

On attend du jury qu'il fasse avant tout le choix du coeur ... et ne se mette tout de même pas trop la pression.