Chronique de Cannes : Gosling aux abonnés absents et "Grisgris" pour l'Afrique

Par @Culturebox
Mis à jour le 23/05/2013 à 14H18, publié le 23/05/2013 à 14H06
Ryan Gosling dans "Only God Fordives" de Nicolas Winding Refn 

Ryan Gosling dans "Only God Fordives" de Nicolas Winding Refn 

© Space Rocket Nation, Gaumont & Wild Bunch

On arrive en fin de semaine, la Palme d'or se rapproche et les stars sont toujours de sortie. Malheureusement, Ryan Gosling, le beau-gosse mutique au regard glacé n'a pas pu se rendre à Cannes pour la projection d"'Only God Forviges". La faute à sa compagnie assurance qui avait peur qu'il se crashe en avion. Autre évènement , la présentation de "Grisgris", seul film africain en compétition ...

Reportage de S. Gorny, S. Pichavant, N. Berthier, P. Gueny
Gosling superstar

Doit-on encore présenter Ryan Gosling, devenu en un temps record la nouvelle coqueluche d'Hollywood ? Après l'énorme succès de "Drive", prix de la mise en scène à Cannes en 2011, le Danois Nicolas Winding Refn" ("Pusher" et "Valhalla Rising") remet le couvert avec "Only God Forgives", un polar plus que musclé qui ravira sans aucun doute les fans de baston et d'hémoglobine.
Il ne parle pas beaucoup, il est beau, il est efficace. La mise en scène est toujours aussi soignée mais les critiques ont eu du mal à avalé la pilule, dénonçant la violence gratuite et le tape à l'oeil du film.  Et puis il y a Kristin Scott Thomas en mère des plus perverses, un rôle à cent lieues de ses compositions habituelles.

Petite explication : Ryan Gosling n'a pas pu se rendre sur la croisette pour une question d'assurance. Thierry Frémaux a lu en conférence de presse une lettre de Ryan, très occupé sur le tournage de son nouveau film à Détroit : "How to Catch a Monster". On attend de voir s'il confirme en tant que réalisateur après le très prometteur "The place beyond the Pines". 

"Je ne peux pas croire que je ne suis pas à Cannes avec vous, j’espérais venir mais j'en suis à la troisième semaine de tournage de mon film. Vous me manquez. Nicolas (Winding Refn), mon ami, nous sommes les mêmes, nous vivons simplement dans des mondes différents. Je t'envoie de bonnes ondes. Je suis avec vous tous. 
Je n’ai pas le droit de prendre l’avion tant que je serai en train de tourner, la compagnie d’assurance l’interdit. J’aurais évidemment tout donné afin de venir défendre Only God Forgives à Cannes, et j’ai d’ailleurs tout essayé pour faire plier la compagnie d’assurance. Mais c’est tombé dans l’oreille d’un sourd."
Bande annonce du film "The Place beyond the Pines" de Ryan Gosling (2013) en vost


La danse de la misère

En compétition également, "Grisgris" du Tchadien Mohamad Saleh Haroun, l'histoire d'un jeune homme paralysé de la jambe qui rêve de devenir danseur et verse dans l'illégalité afin de sauver son oncle. On espère que ce beau "talisman" portera chance au réalisateur, qui souhaitait avant tout faire entendre le cri d'alarme de toute une jeunesse opprimée.

Photo du film "Grisgris"

Photo du film "Grisgris"

© DR