Cannes : Abbas Kiarostami présidera le jury des courts métrages

Par @Culturebox
Publié le 06/03/2014 à 15H07
Abbas Kiarostami à Rome le 16 avril 2013

Abbas Kiarostami à Rome le 16 avril 2013

© Camilla Morandi / Rex / Sipa

Le réalisateur iranien Abbas Kiarostami, 73 ans, Palme d'or en 1997 pour "Le Goût de la cerise", présidera le jury des courts métrages et de la Cinéfondation du Festival de Cannes (14-25 mai), ont annoncé jeudi les organisateurs.

Le jury est composé également de l'actrice, réalisatrice et scénariste française Noémie Lvovsky ("Oublie-moi", "Camille redouble"), de la réalisatrice et artiste plasticienne brésilienne Daniela Thomas (qui travaille avec le réalisateur Walter Salles), du réalisateur tchadien Mahamat-Saleh Haroun ("Un homme qui crie", "Grigris") et du jeune réalisateur norvégien Joachim Trier ("Oslo 31 août").

Ils devront désigner la Palme d'or du court métrage qui sera remise lors de la cérémonie du palmarès le samedi 24 mai cette année. Le jury aura aussi à décerner trois prix parmi les films d'étudiants d'écoles de cinéma du monde entier présentés dans la sélection Cinéfondation qui sera annoncée ultérieurement.

Les prix de la Cinéfondation seront, eux, annoncés le 22 mai par le jury lors d'une cérémonie suivie de la projection des films primés.

Kiarostami, un habitué des festivals
Abbas Kiarostami "compte parmi les plus grands auteurs du cinéma contemporain", soulignent les organisateurs. Découvert internationalement avec "Où est la maison de mon ami ?" (1987), il a présenté depuis nombre de ses films au Festival de Cannes, dont cinq en compétition: "Au travers des oliviers" (1994), "Le Goût de la cerise" (Palme d'or en 1997), "Ten" (2002), "Copie conforme" (2010) et "Like Someone in Love" (2012). Il est également connu pour son oeuvre photographique.
Extrait du film "Le goût de la cerise" d'Abbas Kiarostami, Palme d'or à Cannes en 1997
Le réalisateur iranien s'est intéressé à la Cinéfondation dès sa création en 1998, en  acceptant de parrainer le projet aux côtés de Martin Scorsese.

Abbas Kiarostami succède à la réalisatrice néo-zélandaise Jane Campion, seule femme à avoir obtenu la Palme d'or pour "La leçon de piano", qui présidera le jury du 67e Festival de Cannes.