Cannes 2014 : dernière montée des marches pour le jury

Par @Culturebox
Publié le 26/05/2014 à 09H28
Nicolas Winding Refn, Jane Campion et Leila Hatami, membres du jury de Cannes, assistent à la dernière projection de la Palme d'or, "Winter Sleep", de Nuri Bilge Ceylan

Nicolas Winding Refn, Jane Campion et Leila Hatami, membres du jury de Cannes, assistent à la dernière projection de la Palme d'or, "Winter Sleep", de Nuri Bilge Ceylan

© Sébastion Nogier / EPA / MAXPPP

Le jury du 67e Festival de Cannes s'est offert dimanche une ultime montée des marches, avant d'assister à une nouvelle projection du long métrage turc "Winter Sleep", récompensé la veille par la Palme d'or. C'était aussi la dernière montée des marches en tant que président du festival pour Gilles Jacob.

La projection s'est déroulée en l'absence de l'équipe du film ou de toute autre star du tapis rouge. Contrairement aux années précédentes, la cérémonie de clôture du festival, avec l'annonce du festival, n'avait pas eu lieu le dimanche. Elle avait été avancée d'une journée en raison des élections européennes.
 
Thierry Frémaux, délégué général du festival a salué tour à tour les membres du jury, présidé cette année par la réalisatrice néo-zélandaise Jane Campion.
 
Gilles Jacob salue les jurés
Posté tout en haut des marches comme à son habitude, Gilles Jacob, dont c'était le dernier festival en tant que président, a également salué les jurés.
 
"Metteurs (en scène), actrices, spectateurs, je reçois de partout des messages si touchants qu'ils font chaud au coeur. On devrait partir tous les ans...", avait-il twitté quelques heures heures auparavant. C'est Pierre Lescure doit lui succéder.
 
La Palme d'or a été décernée à "Winter Sleep", du Turc Nuri Bilge Ceylan, huis-clos psychologique de plus de trois heures se déroulant dans un village d'Anatolie.
 
Un palmarès "élitiste" ?
Le Grand Prix a été attribué à "Le meraviglie" de l'Italienne Alice Rohrwacher. Jean-Luc Godard ("Adieu au langage") et le jeune prodige québécois Xavier Dolan  ("Mommy") ont, eux, reçu un Prix du jury ex-aequo et le réalisateur américain Bennett Miller le Prix de la mise en scène pour "Foxcatcher".
 
Pour répondre à ceux qui jugeaient ce palmarès "élitiste", Gilles Jabob a reconnu dimanche que le jury avait "choisi des films pointus, des films d'auteur", regrettant cependant que les longs métrages de Naomi Kawase ("Still the Water"), des frères Dardenne ("Deux jours, une nuit") et d'Abderrahmane Sissako ("Timbuktu") n'aient rien remporté.