Cannes 2013 : Ozon ouvre la compétition et Sofia Coppola Un Certain Regard

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Publié le 16/05/2013 à 07H15
François Ozon sur le tournage de "Jeune et jolie"

François Ozon sur le tournage de "Jeune et jolie"

© Mars Distribution

La compétition s'ouvre aujourd'hui avec "Jeune et jolie" de François Ozon, déjà en compétition en 2003 avec "Swiming Pool", et "Heli", film mexicain, qui voit l'arrivée dans cette section de Armando Estrada, après deux passages à Un Certain Regard. Parallèlement, commencent les sections parallèles La Quinzaine des Réalisateurs et la Semaine de la Critique.

Encore et toujours une histoire de femme pour François Ozon dans "Jeune et Jolie" dont le synopsis résume laconiquement qu'il s'agit du portrait d'une jeune fille de 17 ans, en quatre saisons et quatre chansons. La chanson est donc de retour chez le réalisateur de "8 Femmes" et de "Gouttes d'eau sur pierres brûlantes" où elles avaient déjà bonne place.
"Jeune et jolie" : le teaser
Autre film en compétition officielle, "Heli" du mexicain Armando Estrada, venu à Un Certain Regard avec "Sangre" et "Los Bastardos". Son film, sur un mode naturaliste, proche du néo-réalisme, traite de la corruption policière au Mexique et de ses conséquences dévastatrice chez une famille innocente.
Heli : extrait
C'est également l'ouverture de la section Un Certain Regard avec le nouveau film de Sofia Coppola, déjà venu à Cannes avec "Marie Antoinette" en 2006. Elle présente "", d'après un fait divers survenu dans les riches villas de Beverly Hill, où un gang de filles pillait les richesses des stars.
"The Bling Ring" : la bande-annonce
La Quinzaine des Réalisateurs s’ouvre d’autre part avec « The Congress », d’Ari Folman, mélange de prises de vues réelles et d’animation, pour adapter le roman de science-fiction de Stanislas Lem « Le Congrès de futurologie ». Ari Folman était en compétition à Cannes en 2008 et César du Meilleur film étranger avec son magnifique « Valse avec Bachir », documentaire d’animation, un genre nouveau qu’il a véritablement inventé avec génie.
Le Congrès : la bande-annonce
Enfin, la Semaine de la critique inaugure sa programmation avec « Suzanne » de Kateil Quillévéré, avec Sara Forestier et François Damiens, sur le destin d’une jeune femme prête à tout abandonner par amour.
Suzanne : la bande-annonce