Cannes 2013 : Anne-Sophie Pic aux fourneaux pour le dîner du gala d'ouverture

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/05/2013 à 11H58, publié le 15/05/2013 à 11H03
Anne-Sophie Pic en plein préparatifs du Festival de Cannes 2013

Anne-Sophie Pic en plein préparatifs du Festival de Cannes 2013

© MIGUEL MEDINA / AFP

Anne-Sophie Pic, l'actuelle représentante de la célèbre Maison Pic au coeur de Valence, est la seule femme en France auréolée de trois étoiles au guide Michelin. Elle s'apprête à relever le "beau défi" d'accueillir à sa table 650 prestigieux invités, dont des célébrités venues du monde entier ce soir à Cannes pour le dîner de gala de l'ouverture du Festival. Spielberg et DiCaprio sont attendus ...

Fière d'être à Cannes

Aidé d'Hugo, son fidèle second, Anne-Sophie Pic n'aura pas la tâche facile pour nourrir de ses mets raffinés toute une pléiade de stars. "C'est la première fois que je cuisine pour 650 personnes", confie-t-elle. Son maximum était 300 couverts jusqu'ici. Mais de toute façon, "au-delà de 150, c'est une autre organisation".Choisie pour orchestrer le dîner d'ouverture du festival, en collaboration avecle chef deux étoiles Bruno Oger, elle évoque sa "fierté" et aussi "le stress généré par l'envie de bien faire". "C'est un beau défi, un des plus beaux dîners de l'année", sourit-elle.

Les convives, qui viennent principalement du monde du cinéma, se retrouveront après la cérémonie d'ouverture présenté par la charmante Audrey Tautou pour ce dîner organisé près du Palais des festivals. Le jury sera présent bien sûr, avec la star hollywoodienne Nicole Kidman et son président, Steven Spielberg. Leonardo DiCaprio devrait également faire partie des invités.

Un dîner à quatre mains
 
"C'est un dîner à quatre mains" qui durera "1 heure 15", explique Anne-Sophie Pic. "Je m'occupe de l'entrée et du plat, et Bruno (Oger) de l'amuse-bouche et du dessert". Le menu ? Il "a été défini" fin mars-début avril. La chef ne le dévoile pas mais donne des pistes. Il y aura "du végétal en entrée", "du poisson en plat", "des produits locaux", "une sauce un peu complexe". Ca sera "très végétal, en phase avec la saison, quelque chose d'assez frais".
Anne-Sophie Pic aux fourneaux dans son nouveau restaurant parisien "La dame de Pic" (septembre 2012)

Anne-Sophie Pic aux fourneaux dans son nouveau restaurant parisien "La dame de Pic" (septembre 2012)

© FRANCK FIFE
Quarante en cuisine

Le défi est de satisfaire 650 personnes, aux goûts d'autant plus variés qu'elles viennent du monde entier. "Il y a des choses qu'on évite. On reste sur ce qui est censé être apprécié, mais avec du caractère!", explique la chef. Et si cela ne suffit pas, "dix personnes vont s'occuper uniquement des changements de plat, pour ceux qui n'aiment pas le poisson, qui ont des allergies, etc." La chef sera épaulée par deux membres de son équipe et toute l'équipe de Bruno Oger sera présente.

"En cuisine, nous serons quarante et en salle, une centaine". Le dîner a nécessité des discussions quasi-quotidiennes dès avril. "Il y a énormément de choses à penser", dit Anne-Sophie Pic. Pour 650 personnes, par exemple, "il faut multiplier les approvisionnements". "C'est un début de saison, les légumes et les fruits sont en retard. Seront-ils à leur optimum de maturité" le 15 mai ? "C'est stressant, un repas comme ça. Il est important de tout anticiper. Le soir-même, je serai stressée. Mais que ce soit 50 ou 650 personnes, je suis toujours très concentrée sur ce que je fais". La chef met surtout en avant son "bonheur" de concocter ce repas de gala. 

Nourrir les stars : une affaire de famille

En 2011, le chef multi-étoilé Alain Ducasse était en charge du repas. Le Danois Rasmus Kofoed était aux commandes l'an dernier. Si Anne-Sophie Pic n'a "jamais monté les marches de Cannes", elle "ressent le festival" chaque année à Valence. "Quand les gens descendent ou montent à Paris en voiture, ils s'arrêtent chez nous", explique-t-elle. "Nous avons souvent eu des stars de cinéma" en route vers la Croisette. Son grand-père, déjà, avait reçu Charlie Chaplin.